YELIZ TRIO

MATHIEU BELIS piano
THOMAS OSTROWIECKI percussions
NICOLAS CARPENTIER violoncelle

Né de la rencontre du pianiste Mathieu Bélis, du violoncelliste Nicolas Carpentier et du percussionniste Thomas Ostrowiecki, le trio Yeliz s’inspire aussi bien des musiques classiques européennes, du jazz, de la musique urbaine, que des traditions modales d’Orient.

De cet héritage est né un son singulier : Harmonies impressionnistes et langage mélismatique du piano, sonorités lyriques ou rugueuses du violoncelle, transe ou rythmes asymétriques des percussions…

La complicité des trois musiciens ainsi que leurs parcours respectifs les amène à voyager sans cesse entre l’écrit et l’improvisation, proposant une musique résolument contemporaine, urbaines et emprunte de traditions modales multiples.

À travers des compositions imagées, entre mélopées orientales et climats impressionnistes, le trio Yeliz plonge l’auditeur dans une expérience sonore singulière, à la croisée du jazz et des musiques du «Sud»…

www.yeliztrio.com
www.facebook.com/YelizTrio

SOPHIE AGNEL &
SÉBASTIEN BORGO

En résidence les 11 & 12 septembre 2017

Un système de ressorts de trois mètres fixé aux cordes du piano, repris par des micros contact, filtré et traité. Une expérience organique distordue entre improvisation et composition en direct.
Une nouvelle expérimentation qui rassemble deux musiciens aux parcours bien différents, une actuelle pianiste de l’ONJ et un ex membre de Sun Plexus !

Depuis la fin des années 80, Sébastien Borgo / Ogrob explore la guitare préparée, le bruit, et actuellement la phonographie, la musique concrète et électronique ainsi que les arts plastiques. Depuis 1988, différents projets sont nés de ses rencontres et amitiés avec Aka_bondage, Alan Courtis, Astatine, Bruce Witsiepe & Mike Pullen (Circle X), Damo Suzuki, Donald Miller (Borbetomagus), Dragibus, Jean-Philippe Gross, Manu Holterbach, The Nihilist Spasm Band, Vomir, Yoshihiro Kikuchi …
Il est membre de trois collectifs : Foi Pour Pusillanime, L’Autopsie A Révélé Que La Mort Était Due A L’Autopsie & Micro_penis.
C’est aussi l’un des membres fondateurs du trio post punk expérimental Sun Plexus (1993 – 2010) et de l’unité néo-cybernétique Ich Bin (1988 – 2008).
Adhérent dès ses débuts au concept du Do It Yourself, attaché à son indépendance, il travaille de manière autonome, loin des décideurs et des institutions et sans recours aux subventions.
Né en 1969, il est originaire et vit actuellement à Mulhouse.

Sophie Agnel joue du piano depuis toujours, improvise et sculpte la matière depuis une vingtaine d’années, alliant les rencontres avec un grand nombre de musiciens internationaux et le travail sur le long terme avec d’autres. On a pu et on peut l’entendre aux cotés de Jérôme Nœtinger, Daunik Lazro, eRikm, Ikue Mori, Phil Minton, John Butcher, Catherine Jauniaux et bien d’autres. Elle s’est produite notamment aux festivals Banlieues Bleues, Musique Action à Vandœuvre-lès-Nancy, Parthenay, Grenoble, Mulhouse, au Liban, Pologne, Allemagne, Québec…
Si l’on veut s’immerger dans l’univers sonore de Sophie Agnel, il faut abandonner quelques à priori sur ce que c’est que « jouer du piano » et accepter que le clavier n’en soit qu’une partie émergée. Ce n’est pas si compliqué et une fois ce petit effort accompli, le monde qui s’ouvre est sidérant. Les frottements de cordes, les résonances, les effleurements des étouffoirs, évoquent un paysage musical où le temps suit un déroulement bien singulier et où l’espace est rempli de sonorités inouïes.
Sophie Agnel est membre de l’ONJ et on l’a aussi entendu ces dernières années aux côtés de Steve Noble, John Edwards, Andrea Neumann, Bertrand Gauguet, Thurston Moore, Arnaud Rivière, Joke Lanz…

JULIEN DESPREZ
& ARNAUD RIVIÈRE

En résidence les 7 et 8 septembre 2017
Dans le cadre du Festival MAAD IN 93


© Jeff Humbert

JULIEN DESPREZ & ARNAUD RIVIÈRE

Détourneurs d’objets, d’instruments (de musique ou pas), Arnaud Rivière et Julien Desprez jouent des choses qu’ils ont sous leurs mains et leurs pieds. La guitare devient machine ,la machine devient organique pour servir une musique intensément électrique.

Né à paris, Julien Desprez commence la guitare en autodidacte à l’age de 16 ans. Il intègre ensuite les conservatoires De Yerres et de Montreuil d’où il sort avec un D.E.M et une médaille d’or jazz. Parallèlement, il participe a divers concerts qui lui donnent l’occasion  de  côtoyer : Charlie Haden, François  Jeanneau, Tortoise, Louis Sclavis, Stephane Payen, Guillaume Orti, Benoit Delbecq, Han Bennink,  Edward  Perraud, Eve Risser, Mederic Collignon, Magic Malik, Emmanuel Bex, Hasse Poulsen…
Doué et prolixe, sa pratique s’ouvre à toutes les expérimentations.

www.juliendesprez.com

Arnaud Rivière (Paris) délaisse les formats et développe l’improvisation  bruitiste en solo ou en compagnie de musiciens tels que Roger Turner, Alexandre Bellenger, Mario De Vega ou de manière plus transversale avec Jérôme Fino. Un besoin de diversité et d’ouverture qui l’amène à être membre de l’ensemble ONCEIM et à tourner régulièrement avec le trio Api Uiz, entre autres.

http://http.http.http.http.free.fr/

Le duo sera en concert dans le cadre du Festival MAAD IN 93, le mardi 19 septembre 2017 aux Instants Chavirés.

ANNE-JULIE ROLLET
& CAROLE RIEUSSEC

En résidence du 25 au 31 mai 2017

LA COUR

Cette pièce électroacoustique est un documentaire live qui se compose à partir de descriptions de photos prises place de la République à Paris en mai et juin 2016.
Anne-Julie Rollet et Carole Rieussec font parler singulièrement à travers ces récits, un lieu, une architecture…
A travers leur microphone, elles posent la question : qu’est-ce qu’une place publique ?

Elles construisent un emboitement d’espaces de diffusion où vient vibrer cette rumeur parlante, ce lieu de rassemblement ou la parole éclate

Anne-Julie Rollet est compositrice et improvisatrice de musique électroacoustique. Elle se forme au sein du Collectif de Recherche et d’Action Musicale de 1990 à 1993. Depuis, elle intègre différents collectifs d’artistes ou projets musicaux qui mêlent musiques, projections et chorégraphies. Les sources qui composent sa matière musicale sont captées, récupérées ou encore détournées. Issue du réel, de corps sonores ou d’instruments, cette matière est manipulée, frottée, transformée, vrillée, tordue… et projetée. Un univers sonore qui se construit et s’invente pour chaque situation et pour chaque lieu. Des sonorités qui aiment choisir la rencontre avec le vivant et le mélange avec d’autres pratiques artistiques.

Carole Rieussec est artiste électroacoustique et performeuse ; depuis 1986, elle compose avec les bruits, les voix et les rythmiques du monde. En 1988, elle intègre le studio de création de Luc Ferrari à Paris, la muse en circuit, elle compose à ses côtés durant sept ans. En 1990, elle rencontre Jean-Kristoff Camps dans un septet de platine tourne disque, les arènes du vinyle, ensemble ils forment le duo KRISTOFF K.ROLL, labyrinthe sonore à entrées multiples. Elle est sonographe à tendance minimaliste, le travail avec les haut-parleurs, et la relation du son à l’espace est un axe fondamental de sa poétique. En 1998 elle plonge dans la pratique improvisée et depuis multiplie les concerts live électroacoustique en France et à l’étranger. Sur scène, elle active la lenteur et l’improbable. Par ailleurs elle a créé et codirige le festival sonorités à Montpellier, elle est également membre du comité de rédaction de « revue et corrigée », surface écrite des pratiques expérimentales, au sein de cette revue, elle crée une net rubrique audio dédiée au genre et à l’expérimentation artistique : wi watt’heure.

La Surface, un essai de voix | Lecture spatialisée

LA SURFACE, UN ESSAI DE VOIX – PIECE TEST #3

Lecture spatialisée d’un texte inédit d’Henri LEFEBVRE, par le poète lui-même avec la participation de l’artiste Stéphanie VIVIER

Rendez-vous Samedi 27 mai, à 17h, dans l’exposition même donc 2 rue Emile Zola (ancienne brasserie Bouchoule) à MontreuilUn événement dans le cadre de l’exposition de Joan AYRTON & Benjamin L. AMAN :

[…] AIDE A LA VISION, EN STRIE
SUR DES SONDES LUNAIRES
A RETRODIFFUSION. EN GRAND : EN PETIT

Une proposition de Marie CANTOS
Sur une invitation de Guillaume CONSTANTIN
+ d’infos 

//////////////////////////////////////

Henri LEFEBVRE (1959) est auteur de poésie ainsi que d’oeuvres en prose (fictions, notes, essais). Il a publié dans les revues L’Oeil-de-boeuf, Laps, Po&sie, If, Hypercourt, Myopies, Critique. Il a créé et dirige Les Cahiers de la Seine, maison d’édition consacrée à la poésie contemporaine. Ont paru chez Manuella éditions Les Unités perdues (2011), liste d’œuvres inachevées, disparues, oubliées, détruites ou parfois même jamais réalisées comme un inventaire des manques quasi incantatoire, ainsi que Les Restes, prototype (2013), tableau récapitulatif des suppressions qu’il a effectuées lors de la correction d’oeuvres en cours d’écriture, entre le mois d’août 2001 et le mois d’août 2010. Il travaille actuellement sur de nouveaux livres dont il livrera ici quelques pistes.

www.manuella-editions.fr

Le travail de Stéphanie VIVIER (1988) emprunte autant à l’art contemporain qu’aux sciences du langage, à la poésie sonore et contemporaine. Il s’articule autour des notions de langage, plus précisément de polysémie, de malentendu, et des ruptures et ouvertures qu’ils engendrent dans le dialogue. Titulaire d’un Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique (École Supérieure d’Art de Bretagne – Site de Rennes) et d’une licence en Sciences du Langage (Université Rennes 2), elle poursuit actuellement sa formation en Master de création littéraire à l’Université Paris 8.

http://stephanievivier.org/

Photo: Marie CANTOS

ATELIER DU SYSTÈME B.
ENSEMBLE ÉLECTRON
au Théâtre l’Échangeur

EN ENTRÉE LIBRE


visuel ©Xavier Mussat

L’ATELIER DU SYSTÈME B.
Dernier concert de l’Atelier du Système B /v.D
Atelier de construction de dispositifs électroniques et d’improvisation mené par Arnaud Rivière toute l’année.
Des boites, des hps, des câbles, 12 bidouilleurs et le quadruple de connectiques soudés, dessoudés, ressoudés. Ça noise, ça bruite, ça joue, ça s’éclaire et ça s’éteint. Un concert tout autour du bruit, des bruits, leurs surprises et leurs harmonies.

Avec : Luc Bernard, Charlie Chine, Marion Cros, Patrick Debarbat, Nina Galdino, Marie Gaudou, Morgane Le Pechon, Cyril Leclerc, Camille Martin, Hugues Perrot, Cinna Peyghamy, Vera Vidal.

– – – – –

ENSEMBLE ÉLECTRON
Orchestre d’improvisation dirigée, conduit par Olivier Benoit, premier concert avec cette nouvelle composition. 27 musiciens sur scène : 2 batteries, 4 guitares, 2 basses, 3 chanteuses, 3 archets de tailles variées, 11 soufflants dont 7 cuivres, 1 harpe, et 1 instrument non identifié. Pour une musique de l’instant faite de masses, de silences, de chutes, de tensions, de bruits spatialisés, d’erreurs réappropriées, d’harmonies hasardeuses maintenues puis dispersées.

Avec :
Anaïs Ang (violon), Léon Arellano (sax), Delphine Bernard (flûte traversière), Augustin Bette (batterie), Kay Bourgine (voix), Daniel Charles (trompette), Jean-Michel Chartier (tuba), Coralie Diatkine (sax), Sean Drewry (guitare), Christophe Frémiot (basse), Ido Dweck (guitare), Anna Gaïotti (voix), Nina Garcia (guitare), Marie Gaudry (flûte traversière), Blanche Lafuente (batterie), Raùl Monsalve (basse), Xavier Mussat (guitare), Basile Naudet (sax), Sébastien Pasquier (clarinette), Laurène Pierre-Magnani (voix), Margot Rietsch (violoncelle), Olivia Scemama (contre-basse), Jean-Michel Sinou (clarinette basse), Sébastien Tank (trombone), Sigolène Valax (perséphone), Paula Velez (sax), Florian Vieville (harpe celtique)

Ce projet artistique et pédagogique s’inscrit dans le cadre de « l’aide aux projets locaux ». Il est porté par les Instants Chavirés et financé par le Conseil départemental de Seine-Saint-Denis (Mission des Enseignements des Pratiques Artistiques en Amateurs).

  

– – – –

 

SATHÖNAY
: SUCH :
CASIO JUDICIAIRE

Ouverture 20h00
Début des concerts 20h30 précises
8 euros tarif unique sur place.

SATHÖNAY

Sathönay est un projet de Nico Poisson, membre de NED, Totale Eclipse… et fondateur de S.K Records. Depuis peu en version trio, avec François Virot à la batterie et Léonore Grollemund au violoncelle.

Le trio a enregistré son album « Lost a Home » à Marseille avec le producteur anglais Daniel O’Sullivan, qui officie dans Ulver, Grumbling Fur, Mothlite et dernièrement This is not this heat. Sa production ample et céleste rajoute une dimension mystique à la rugosité des thèmes orientaux parfois mélancoliques, rageurs et primitifs.

https://sathonay.bandcamp.com/album/lost-a-home

: SUCH :

:such: alias Marc Parazon, compose et interprète une musique électroacoustique DIY ludique et inquiétante. Un cinéma pour oreilles rêveuses. Lauréat du Prix du jury au Festival des cinémas différents et expérimentaux de Paris, ce preneur de son indépendant (il travaille notamment dans le cinéma documentaire et de fiction) utilise un instrumentarium, essentiellement composé de magnétophones à bande, lui permettant de spatialiser ces sons venus d’ailleurs. Crépitements fantastiques, citations méconnaissables, réverbérations hypnotiques, envolées magnétiques, collages volatilisés et lyrisme acousmatique. Entre rêve et réalité augmentée, le spectateur est plongé dans une fanfare concrète unique fabriquée sur l’instant.

https://suchasound.wordpress.com/
https://soundcloud.com/suchsuch
https://such.bandcamp.com/

CASIO JUDICIAIRE

Style : scorpion violente + elmer food beat, sade + donna summer
« Ils sont deux, ils sont malsains et récidivistes, ils ont conclu un pacte avec DAF et Ted Bundy dans une cave de banlieue : violer les consciences avec de l’électro sale et des paroles crues. »
« Pris en flag avec des synthés vintage, Casio Judiciaire est poursuivi pour cold patibulaire et new-wave lubrique. Leur set se fera au marteau piqueur, sans consentement et sans vaseline. »

Texte courtoisement de Chanson française Dégénérée

http://casiojudiciaire.blogspot.fr/
https://casiojudiciaire.bandcamp.com/album/d-mo

Rejoindre l’event FB

– –
http://skrecords.org/

CONCERT DE CLOTURE
Résidence territoriale d’artiste en milieu scolaire
CM1 de l’école Voltaire et Aude Rabillon

Les Instants Chavirés, Aude Rabillon, l’équipe de l’école Voltaire
et les élèves de CM1 présentent le

CONCERT DE CLÔTURE
de la résidence territoriale d’artiste en milieu scolaire de Aude RABILLON

LUNDI 19 JUIN à 18h30
AU THÉÂTRE MUNICIPAL BERTHELOT
6 rue Marcellin Berthelot – 93100 Montreuil

Aude Rabillon a mené tout au long de l’année un travail autour de l’écoute sur le territoire du bas Montreuil : cinéma pour l’oreille, ateliers de pratique artistique, et de création partagée.
Les élèves de deux classes de CM1 de l’école Voltaire ont ainsi créé un conte sonore : de l’enregistrement au montage ils ont suivi toutes les étapes de la création, et vous présentent leur composition ce soir.
La troisième classe de CM1 proposera un concert de musique électroacoustique : sur des outils professionnels ils se ré-appropriront la banque de son des deux premières classes pour réinterpréter en live leur propre conte sonore.

Avec :
la classe de Jean-Yves Henry :
Yassine BY, Zahra B, Louna B, Aurèle BdC, Mahé B, Nell C, Elias D, Sido D, Adan D, Lucile F, Timothée F, Emma Lou H, Ali K, Raphaël K, Badis K, Madeleine N-R, Merwan O, Amine S, Thietsy S-S, Simon T, Djeneba T, Hiro VdV.
la classe de Nadège Thomas : Ilias A, Léonie B, Ilian B-A, Modley C, Nils C, Romain D, Camelia G, Aleksandre G, Léo K, Noussayba L, Jason L, Djamel M, Matthieu O, Thomas P, Pablo P, Ambre P, David S, Dana S, Paule S, Yssa T, Loriya Z, Melyssa Z.
la classe de Nicolas Durremberger : Yunus A, Yanisse Ali B, Anissia B, Alice B, Audren C, Melchior F, Lilas G, Leandro, Felix G, Marcello G, Nina I, Veska IA, Ramy Zakhari K, Fanny M, Alfred N, Joséphine O, Riyad O, Saviour R-L, Hailey S, Angèle V, Fernando Ricardo Z.

Ce projet s’inscrit dans le cadre des « résidences d’artiste en milieu scolaire », dispositif élaboré et financé par la Direction Régionale des Affaires Culturelles – Service du Développement et de l’Action Territoriale. La résidence est portée par les Instants Chavirés en partenariat avec l’école élémentaire Voltaire et l’équipe enseignante des CM1.

GRATUIT SUR RÉSERVATION
> nina [at] instantschavires . com

 

MAGNESIA
Exposition collective des 4°2
Dispositif In Situ (cg93)
Projet mené par CAPUCINE VEVER au collège Lenain de Tillemont

Vernissage de l’exposition collective
MAGNÉSIA
le vendredi 16 juin 2017 de 16H à 20H

aux Instants Chavirés – Brasserie Bouchoule – 2,rue Émile Zola, Montreuil
(exposition ouverte le samedi 17 de 15h à 19h)

Avec les travaux de :
KAROL A. – AALIYAH B. – JORDAN B.D. – ILIANA B. – MEÏSA B. – CAROLINE C. – MEHDI C. – MATALA C. – IBRAHIM D. – WODJOUMA D. – SHANA F. – OUSMANE G. – SAKINA G. – MARIAM K. – MANEL L. – ASSA L. – MAÏLY M. – DIVINE N.L. – EMMANUELLE O. – GLORIA R.D.S – SHAWN R. – DANA S. – SIKOU S.

Un projet conçu et mené
par CAPUCINE VEVER

En collaboration avec l’équipe enseignante :
Mme.ADREY – Mme.BOSQUET – Mme.DIOP – Mme.GARZANTI – Mme.LEROY – M.PERROT – Mme.PLANTARD – M.REMIGIUS – Mme.ROUGIÉ – Mme.SERIS – Mme.ZENNOU

Les élèves de la 4è2 du collège Lenain de Tillemont ont suivi tout au long de l’année le travail de recherche et de création de Capucine VEVER, artiste en résidence dans l’établissement. Ils se sont eux-mêmes plongés dans une année de création artistique : de la recherche à la réalisation, puis à l’installation et l’exposition de leur atlas géant et collectif. Ils vous présentent un territoire à la dérive qui pourrait être le pôle Nord magnétique, en dessins, en sons, en mots, et en cartographies imaginaires.

Ce projet s’inscrit dans le cadre des résidences de création artistique en collège impulsées par le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis. La résidence est portée par les Instants Chavirés en partenariat avec le collège Lenain de Tillemont et l’équipe enseignante des 4è2, elle est financée par le Conseil départemental de Seine-Saint-Denis (Dispositif In Situ).

Lire le projet de résidence artistique et pédagogique ici.

  

BAGARRE GÉNÉRALE
MAI MAI MAI
RANCE

19h30 : ouverture des portes
20h00 précises : 1er concert (Rance)
Entrée : 8€ (uniquement sur place / pas de prévente)

BAGARRE GÉNÉRALE

« Doom metal retro-futuriste » voici comment le groupe définit sa musique. Entre puissance des cuivres, envolées psyché, riffs telluriques et ambiance prog 70’s, un set qui sera sans doute épique et qui marquera vos oreilles de part sa singularité et sa qualité!

https://bagarregenerale.bandcamp.com/
MAI MAI MAI

Projet solo de l’Italien Toni Cutrone (Dada Swing, Trouble Vs Glue, Hiroshima Rocks Around…). Depuis son enfance, Toni a suivi ses parents en Europe et au Proche-Orient, assimilant les différentes cultures, ambiances et sonorités des lieux où il est involontairement emmené. Ce projet est la transposition de ces expériences en musique et sons: un mélange de drones et d’ambiant, avec des rythmiques vaporeuses, des field recordings et autres sound-scapes.

https://maimaimai.bandcamp.com/

RANCE

Black métal (Paris)

Entre lamentations incontrôlées et violence décomplexée, RANCE va vous infliger un black metal « urbain » qui rappellerait des nuits d’errance malsaines et lumineuses.

https://rance.bandcamp.com/

– – – –
Rejoindre l’event FB

– – – –
http://www.arrachetoiunoeil.com/