# REFLEXIO #
# Conférence #
STEPHEN O’MALLEY
18h à la Cité de la musique-Philharmonie de Paris

Cycle de conférences arts sonores et sound studies, organisé par l’université Paris 8, les Instants Chavirés et la Cité de la musique-Philharmonie de Paris
octobre 2016 – avril 2017

ref

Toute propagation du son s’accompagne d’une réflexion acoustique, dès lors que l’onde sonore rencontre une surface qui en partie l’absorbe et en partie la réfléchit.

Dérivant de ce principe, le cycle Reflexio propose une série de conférences où les paroles d’artistes, de musiciens et de chercheurs s’offriront à la réflexion partagée, dans des moments d’échange où les énoncés de chacun et chacune deviendront autant d’échos d’échos. Des usages de la voix dans l’art contemporain à l’écoute en ligne, en passant par les musiques d’attente téléphonique, les enjeux actuels des sound studies, le détournement des dispositifs électroniques du quotidien, l’indifférence à la musique, la saturation, ou encore l’apport du son dans la scénographie conceptuelle, ces conférences aborderont quelques-unes des préoccupations qui animent, aujourd’hui, les pratiques et la recherche dans les arts sonores, les musiques expérimentales et les sound studies.

Avec des interventions de : Nina Katchadourian, Jonathan Sterne, Anne-Lou Vincente et Raphaël Brunel, Dominique Petitgand, Andy Guhl, Thibault Walter, Peter Szendy & Stéphan-Éloïse Gras,  Mathieu Copeland.

Cycle dirigé par MATTHIEU SALADIN.

En accès libre et ouvert à tous.

mercredi 7 décembre 2016
Séance à la Cité de la musique-Philharmonie de Paris, salle des colloques
(bâtiment Cité de la musique, 5è étage, voir le plan d’accès ci-dessous)
221 Avenue Jean Jaurès, 75019 Paris

STEPHEN O’MALLEY

Stephen O’Malley présentera son approche musicale et reviendra sur ses expériences et influences. Il abordera également les relations tissées, dans le temps, d’un point de vue géographique ou compositionnel, avec les œuvres visuelles et performatives de ses collaborateurs.

Stephen O’Malley est né en 1974 dans le New Hampshire, aux Etats-Unis et a grandi à Seattle. Il finit par passer une dizaine d’années à New York et vit à présent à Paris. O’Malley est membre fondateur de plusieurs groupes, dont Thorr’s Hammer (1993), Burning Witch (1995), Sunn O))) (1998), Khanate (2000), KTL (2005), Nazoranai (2011), ÄÄNIPÄÄ (2011). Il collabore régulièrement en concert ou pour des sessions d’enregistrement avec de nombreux musiciens outsiders, artistes et compositeurs de divers horizons. Il a également participé aux collectifs déterminants qui ont créé les labels Southern Lord (1998) et Ajna Offensive (1995). Il a notamment travaillé comme directeur artistique pour le label Misanthropy records (1997-2000). En 2011, il a créé le label Ideologic Organ, en colloboration avec Peter Rehberg / Editions Mego. Furieusement prolifique, l’œuvre de O’Malley se distingue par son ampleur, sa complexité et ses intérêts multidisciplinaires. Il a travaillé avec des musiciens de la scène expérimentale comme Scott Walker, Merzbow, Jim O’Rourke, Keiji Haino, Mats Gustaffson, Peter Rehberg et Oren Ambarchi ; la chorégraphe française Gisèle Vienne ; l’écrivain Dennis Cooper ; les compositeurs Iancu Dumitrescu, Roger Tessier, Eyvind Kang et Alvin Lucier ; le chef d’orchestre israélien Ilan Volkov ; le sculpteur américain Banks Violette ; le performeur italien Nico Vascellari ; les artistes cinéastes luxembourgeois Gast Bouschet & Nadine Hilbert ; l’artiste suisse Emily Ding ; le cinéaste américain Jim Jarmusch ; le créateur de mode Rick Owens ; le cinéaste belge Alexis Destoop ; et tant d’autres.

http://www.ideologic.org/

 Accès

planph

logconfs

http://philharmoniedeparis.fr/fr

CLASSE VILLE
« Dans la forêt de Tudor »
THIERRY MADIOT & THOMAS TILLY
en partenariat avec la Lutherie Urbaine

La semaine s’articulera autour de la pièce « Dans la foret de Tudor » de Thierry Madiot, Ollivier Coupille et Boris Allenou, inspirée du « Rainforest » de David Tudor, pièce majeure de la création sonore contemporaine.
Au delà d’un travail d’écoute d’œuvres de références qui conceptualiseront concrètement le travail sonore, les enfants utiliseront les outils contemporains que sont la table de mixage, le microphone, l’amplificateur et les transducteurs (livreurs ou haut parleurs) pour faire sonner des matériaux de récupération, les faire entrer en résonance.
Ils apprendront très simplement à les utiliser dans leur fonction basique, et à tester une forme de radiographie sonore, à jouer avec eux et être joués par eux ainsi qu’à inscrire ces actions sonores dans l’environnement global de la salle.
L’enjeu est de créer une installation immersive où le spectateur et le musicien baignent dans un monde sons, composites et spatialisés.
La semaine sera clôturée par une performance collective en public. L’objectif étant d’avoir au minimum un petit dispositif par groupe de trois enfants pour expérimenter musicalement sur une durée d’environ 60 mn.

Objectifs artistiques et pédagogiques :
– immersion dans un processus de création artistique de l’élaboration à la représentation
– développement de l’écoute : passer d’une écoute passive à une écoute active
– découverte des musiques improvisées et électroacoustiques, et de l’installation sonore
– développement de l’expression, du jeu individuel et collectif
– développement personnel, valorisation de soi
– développement du travail collectif, du placement au sein du groupe
– liens aux enseignement fondamentaux
– découverte d’équipements culturels du territoire (lutherie urbaine, maison populaire)

– – – –
Du 13 au 17 avril 2017
Intervenants : Thierry Madiot, Thomas Tilly, musiciens
Module : 20h30
Participants : CM1 de l’école Paul Lafargue, Montreuil
Lieu : Instants Chavirés
Avec le financement du service Éducation de la ville de Montreuil, dispositif « Classe Ville ».
Atelier dans la cadre de la résidence croisée des Instants Chavirés et de la Lutherie Urbaine, « Dans la forêt de Tudor », résidence financée par le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis
– – – –

THIERRY MADIOT / http://madiot.free.fr
Artiste sonore, compositeur et improvisateur. Il joue du trombone basse, des trompes télescopiques, pratique les massages sonores dont il est l’instigateur et réalise des installations sonores avec des compresseurs à air. Il est également membre de l’ensemble Dedalus. Respirateur s’appuyant sur le souffle et le vent, découvreur de matériaux sonores et collectionneurs d’accessoires, il sillonne par tous les biais les musiques improvisées et contemporaines. Thierry Madiot développe depuis plusieurs années une pratique pédagogique avec des publics variés : enfants, adultes, professionnels, publics spécifiques. Il est engagé auprès de la Lutherie Urbaine dont il est directeur artistique.

THOMAS TILLY / http://thomas.tilly.free.fr
Thomas Tilly est un musicien autodidacte, actif depuis une douzaine d’années dans les champs de la composition, de l’installation et de l’éducation à l’art sonore, et utilisant le microphone comme instrument de travail. Motivé à la fois par des protocoles d’analyse de l’environnement et par une réflexion sur l’écoute et la notion de musique, ses travaux sont le fruit d’une forte implication sur le terrain. Dans sa démarche, l’écoute reste centrale au détriment de toutes formes de représentations. Ce qui se passe sur le terrain doit être interprété puis transmis à l’auditeur dans des conditions d’immersion totale, la subjectivité de cette restitution résidant dans le sensible plutôt que dans une mise en œuvre technique complexe..

SATAN
ZAD KOKAR
SISSI SUSSUCE

Ouverture à 20h > concerts à 20h30
10 EUR tarif unique sur place. (pas de préventes)

SATAN

« Lui-même. Punk possédé, chant guttural, bruit vomi, violence 666, usage intensif de la double-pédale. Grindcore jusqu’à la mort. »
« Une adolescence passée à écouter Danzig, Motorhead et Venom. 4 splits enregistrés avec la crème de l’agression sonore, dont Sete Star Sept. Un premier album en 2015, ‘L’odeur du sang’, et un autre sur le point de sortir. »

https://satan.bandcamp.com/

ZAD KOKAR

« Le mec vient de Strasbourg, la capitale des marchés de Noël, qu’on connaît surtout pour ses saucisses. Après avoir bu pas mal de sirop codéiné, il a inventé ce projet solo qui lui permet de mélanger tout ce qu’il aime chez DNA, The Ex et Half Japanese. »
« Chant hystérique et guitare poisseuse, poèmes régressifs et saccagés. Dada no-wave, quoi. On pense à Sida (il en est membre) ou Plastobéton. Sur scène ils seront deux, et ils porteront des costumes. »
« Sa bio officielle nous apprend qu’il partage son temps entre bande-dessinée et musique noise. Dans les deux cas, il s’en sort bien. zadcoquart.tumblr.com »

https://petite-nature.bandcamp.com/

SISSI SUSSUCE

« Variété expérimentale basée sur un répertoire incertain qui s’inspire de la grande France des années 1960, celle que le Général de Gaulle nous a laissée. »
« Détournements, humour qui fait débander, synthétiseur acheté sur leboncoin. L’esprit de Jean-Louis Costes n’est pas loin. »
« Yves-Marie Mahé est aussi cinéaste expérimental :
http://collectifnegatif.free.fr/ »

https://sissisussuce.bandcamp.com/
– – – –
http://chansonfrancaisedegeneree.tumblr.com
https://www.facebook.com/events/149728442203048/
https://soundcloud.com/chansonfrancaisedegeneree

Résidence 2013 : Jérôme FINO

Artiste itinérant et avide de collaborations, via ce projet de résidence, Jérôme Fino recoupe tous ses intérêts, déplacements et territoires dans lesquels il se situe comme un index, «un index qui signale, souvent au travers de phénomènes souvent sonores, désigne des lieux, des gens, des activités» pour les relier, les activer, les partager. Autant d’éléments qui justifient l’accueil de ce projet de résidence aux instants chavirés toujours à la recherche de nouveaux territoires d’expérimentations, de nouvelles questions autour de la notion d‘exposition et de la place du son dans les arts visuels.

Calendrier sur 2013

FÉVRIER/MARS – Tournage Bouyeah! en collaboration avec Féromil (Emilien Leroy) Réactivations d’anciens haurts-parleurs Bouyer dans les gares, zones industrielles…

MAI (et automne) – atelier Urban music avec the Wa
L’atelier “Urban Music” propose de partir à la recherche de ses sons, de les ampli er, de les enregistrer et ainsi de les rendre visible.

JUIN – Collaboration avec Markus Buktereit
Issu du mouvement graffiti berlinois, Markus Butkereit agit avec une énergie et une vitesse d’exécution singulière et laisse surgir du plus profond de lui-même un langage pictural spontané en fabriquant ses sculptures, ses peintures, ses machines à fabriquer des peintures.

JUILLET/AOÛT Instants Archivés
Diffusion / tournage basé sur le détournement d’un dispositif de diffusion d’annonces dans un lieu public, le projet Instants Archivés est un invitation à différents musiciens d’installer et de documenter une pièce sonore dans un lieu peu exploité pour l’écoute.
avec Arnaud Rivière, Vincent Epplay, Phonotopy, Super Jean – François Plomb, Bonne Humeur Provisoire, Féromil, Pacific Princess.

SEPTEMBRE … From far away – projet avec Paul Destieu
… From far away est un projet de différentes captations adaptés à toutes les étapes de la diffusion sonore. de l’enregistrement au concert, c’est un filtre qui s’ajoute : celui de la distance. … From far away c’est le recul parfois nécessaire à la compréhension d’un son, d’une musique.

Cette résidence s’est soldée par l’exposition Bouyeah! du 3 octobre au 3 novembre 2013.

ANDY GUHL
PASCAL BATTUS & CHRISTOPHE CARDOEN

ANDY GUHL

Andy Gulh est à l’origine du légendaire Voice Crack créé en 1972 avec Norbert Möslang. En solo, toujours à la lisère des arts visuels et sonores, il garde cette approche inconoclaste dont il est un des pionniers : utilisation détournée d’objets du quotidien pour une musique électronique incandescente en perpétuel renouvellement.
Architecte sonore, il qualifie sa pratique de Expanded cracked everyday electronics. À partir d’éléments tels que micro caméras, projecteurs, réflecteurs, lampes ou ventilateurs, il crée des sons et des images synchronisés qui permettent de voir ce qu’on entend.
Un musicien incontournable également par la qualité de ses collaborations, que ce soit avec Voice Crack ou Poire_Z, il a joué avec Otomo Yoshihide, Phil Minton, Borbetomagus, eRikm, Oren Ambarchi…

http://andy.guhl.net/

 

PASCAL BATTUS microphones
CHRISTOPHE CARDOEN lumière

L’un a désossé sa guitare élèctrique et l’autre les lampes qui se trouvaient là… Tout cela et autres débris à même le sol et le noir absolu.
Une obscurité par intermittence déchirée par d’incandescentes trajectoires, des flashs stroboscopiques, des jeux de reflets et de rayonnements. Les matériaux lumineux et sonores sont mis en scène de façon très physique et comme dans une dimension parallèle… Une démarche radicale qui fascine autant par son apparente simplicité que par le mystère qui en émane.

Artiste sonore,improvisateur, compositeur Pascal Battus développe une pratique du son plus attentive au geste sonore, à l’écoute et à la situation qui les détermine qu’à un instrument défini : le pick-up de guitare(micro de guitare sans guitare),les surfaces rotatives, la guitare « environnée » (guitare électrique sur table + micro contact + objets divers + électronique), la percussion (objets amplifiés ou non). Il travaille souvent avec des danseurs, des performeurs plasticiens (video, lumière, sculpture, …). Il réalise des Graphones (dessins sonores) et co-invente les Massages Sonores. Ses disques sont édités chez Potlatch, Corpus Hermeticum, Amor Fati, Another Timbre, Cathnor, Organized Music From Thessaloniki, Herbal International…

Christophe Cardoen réalise et présente des installations. Utilise des lumières, des mouvements, des sons. Fabrique des machines, des éclairages, des objets, des espaces. Il collabore à différents projets collectifs. Lors de performances, joue de la lumière avec des musiciens et des cinéastes, des acteurs, des danseurs, pratiquant l’improvisation. Utilise la lumière et l’ombre comme une matière en soit. En associant des dispositifs électromécaniques, des obturateurs ou des surfaces réfléchissantes, à des sources lumineuses, il provoques des variations de rythmes, des scansions de noirs profonds dans la lumières vives et modifie ainsi nos perceptions, du temps et des lieux.

http://pbattus.free.fr/

PELADA
CRAVE
MOYŌ

PELADA

(live)
Composé de Tobias Rochman aux machines et de Chris Vargas au chant, le duo montréalais aux performances lives sauvages et endiablées viendra jouer les morceaux de leur prochain album.

https://soundcloud.com/new-514/pelada-corrale
https://soundcloud.com/mindrecords-1/mind-clear-003-pelada-no-hay

CRAVE

(live)
Violent et foutraque, le spectre de CRAVE erre entre ruelles enfumées dans un univers musical et visuel majeur aux fragrances mêlées de synthwave et de harsh noise, en passant par des beats gangsta rap sismiques.

http://cccrave.bandcamp.com/

MOYŌ

(dj set)
Le boss de Mind Records aux platines pour un set indutriel, EBM, post punk malsain et suant.

https://soundcloud.com/inverted-audio/ia-mix-225-moyo
https://soundcloud.com/lylradio/no-go-zones-janv

– – – –
Mind records >
is a Franco-Japanese records label >
http://mindrecordsjapan.bigcartel.com/

Event FB

ARCHAÏQUE FUTURISME
workshop aux Beaux Arts de Paris
ANDY GUHL

L’enjeu de ce workshop sera de développer en collaboration avec les étudiants des instruments réellement visuels et réellement sonores, instruments à jouer live ou à installer dans un espace à étudier.
Andy Guhl propose 3 jours de théories, réflexions, expérimentations et pratique de la performance.

L’atelier commencera avec la transformation de différents matériaux quotidiens, en recherchant leurs caractéristiques «conventionnelles» et «non-conventionnelles» visuelles et/ou sonores. L’exploration sera poursuivie par la construction d’instruments avec différents capteurs, connexions fortuites, apparitions d’ondes cachées,…

À tenter : expériences de solo, de groupes, d’ensemble, de structures musicales, d’ambiance,
d’interactions entre son et image, leurs influences mutuelles, faire sonner les images et voir les sons, leur mémoire, recherche et développement de son propre vocabulaire.

Le workshop sera ponctué d’une conférence aux beaux arts ouverte à tous les étudiants, le mardi 28 à 17h.

Du 27 février au 1er mars
Horaires : 10h – 18h
Participants : 10 étudiants (sur inscription)

Lieu : Pôle Numérique des Beaux Arts de Paris
en partenariat avec l’École nationale supérieure des beaux arts de Paris et le pôle numérique des beaux arts.

ANDY GUHL
http://andy.guhl.net/

Andy Guhl est artiste sonore et un des pionniers de la musique électronique expérimentale européenne. Il a été membre du duo Voice Crack et du groupe Poire_Z, et représente aujourd’hui une influence majeure pour plusieurs générations d’artistes et de musiciens des scènes noise et underground. Il a présenté son travail dans plus de vingt pays (concerts, expositions, festivals). Il mène régulièrement des workshops et donne des conférences à
l’université et dans des écoles d’art.

# SONIC PROTEST #
RASHAD BECKER
JEAN-LOUIS COSTES
PIERRE BERTHET & RIE NAKAJIMA
WATT
À partir de 15h00
Halle Bouchoule & Instants Chavirés

FESTIVAL SONIC PROTEST 2017
WEEK END D’OUVERTURE
2/2

spiclog
Du 11 au 26 mars se déroulera la 13ème édition du festival Sonic Protest à Paris, Montreuil, Vanves, Gentilly, en France, et ailleurs !
Comme pour tout événement aussi fourni que passionnant, il est plus raisonnable de s’octroyer une mise en jambe adéquate… Et cette année en guise d’échauffement, Sonic Protest présente conjointement avec les Instants Chavirés un week-end d’ouverture (les 11 & 12 mars) sous forme de plateau copieusement garni de tout ce dont on raffole et qui nous rassemble. Du spectacle de marionnettes de Costes en passant par la New Lounge music, le quartet de clarinettes Watt ou la musique traditionnelle pour espèces théoriques de Rashad Becker… c’est l’aventure du rodage… relaxe et intense, on compte sur vous.

Seconde journée du Festival  Sonic Protest aux Instants Chavirés et à la Halle Bouchoule.
Attention, notez les differents tarifs (14 euros : journée complète – 10
euros : après-midi + soirée – 8 euros : soirée – 5 euros : seulement le spectacle de Costes)
Programmation ci-dessous.

– – – –
INSTANTS CHAVIRÉS
7 rue Richard Lenoir, 93100 Montreuil
M° Robespierre (Ligne 9)
5 euros (adulte ou enfant – donne uniquement accès au spectacle de Costes, préventes en ligne ici)
14 euros (tarif journée complète, préventes en ligne ici)

“Plastic et Magic” par JEAN-LOUIS COSTES
SPECTACLE JEUNE PUBLIC 4-10 ans [France]

À noter > DEUX SÉANCES
15h00  > 1ère séance
16h30  > 2e séance

Comédie musicale pour marionnettes, basée sur l’histoire et les chansons de Plastic et Magic (livre & CD Bisou Records 2016). Lumières, mise en scène, décor & musique par Jean-Louis Costes.


© Costes

Les Instants Chavirés et Sonic Protest présentent fièrement un spectacle pour enfants orchestré par l’unique artiste seul contre tous : Jean-Louis Costes.
Musicien, performeur, dessinateur, écrivain… génie hérétique, Costes trace depuis quelques décennies une ligne droite artistique essaimée d’excroissances malaisantes et autres vérités qui gênent.
De la Seine-Saint-Denis à la Mayenne, d’Eretic Art à Fayard, l’œuvre de Costes déploie des kilomètres de bandes, de pages noircies et rougies dans lesquelles des questions frontales et le grand Pourquoi qui nous hante tous ressurgissent sans cesse.
Hors de question de laisser la tendresse aux mains des apparents gentils, Costes présente ici Plastic et Magic, une aventure trépidante sur la beauté de l’amour impossible et l’espoir de le surmonter.
Danse, prise en chasse, peur et bravoure, rêve et joie, le conte de Costes met du sable dans les rouages du spectacle de marionnettes et regorge d’une force de vie inébranlable dont nos enfants auront certainement besoin dans les années à venir.

« Notre amour est impossible
Car tu es Plastic et je suis Magic
L’eau glisse sur le plastique,
Et la plante magique meurt dans le plastique. »

https://www.bisou-records.com/artists/jean-louis-costes/

Avec la complicité de Bisou Records

– – – –
16h30 >
HALLE BOUCHOULE

2, rue Émile-Zola, 93100 Montreuil
M° Robespierre (Ligne 9)
(à 150 mètres avant la salle des Instants Chavirés)

10 euros (donne accès aux concerts de P.Berthet, Rie Nakajima, Watt et R.Becker, préventes en ligne ici)
14 euros (tarif journée complète, préventes en ligne ici)

– – – –
17h00
> PIERRE BERTHET & RIE NAKAJIMA

berthet-nakajima
[performance – installation – Belgique / Japon]

“Dead Plants and Living Objects”

Depuis 2013, ces deux passionnés de l’objet sonore unissent leurs forces et leurs imaginations pour développer un projet musical mettant en scène des plantes mortes et tout un bric-à-brac plus ou moins motorisé.
Entre concert participatif et installation sonore, leurs performances sont toujours empreintes d’une grande poésie. Quelques actions fragiles mènent vers une improvisation pour ballons de baudruche, gouttes d’eau, fils d’acier, sifflets, boîtes de conserve, bidons en tous genres, résonateurs homemade, feuilles sèches d’agave, plumes et autres déchets.
S’installe alors calmement une polyphonie étrange et aléatoire où l’on distingue petit à petit des «ombres acoustiques pour volumes d’air invisibles ».

Pierre Berthet a étudié la musique expérimentale aux côtés de Frederic Rzewski (Musica Elettronica Viva) et d’Henri Pousseur. Il se passionne très tôt pour le travail sonore d’artistes comme Alvin Lucier, Ellen Fullman, Terry Fox ou Paul Panhuysen et accompagne pendant une dizaine d’années Arnold Dreyblatt et son « Orchestra of excited strings ». Interprète du “Galileo” de Tom Johnson, il aime par dessus tout “prolonger” instruments de musique et objets. Sa rencontre avec le luthier sauvage Frédéric Le Junter donne naissance à un incroyable duo de chansons brutes. Depuis 1990 il réalise aussi des installations sonores et visuelles inspirées et adaptées par les lieux où elles sont exposées. Ses installations sont également des formes activables pour des concerts.
On retrouve le même type de préoccupations chez Rie Nakajima qui réagit autant à la physicalité des espaces qu’en trouvant par hasard des objets et des matériaux qu’elle motorise et place en regard de l’architecture environnante. Elle développe un intense travail de collaboration qui l’amène à montrer son travail un peu partout dans le monde avec David Toop depuis 2013, Keiko Yamamoto et le projet musical ‘O YAMA O’, David Cunningham, Miki Yui, Guy De Bièvre et Marie Roux. Elle réalise des performances avec Angharad Davies, Clive Bell, Johan Vandermaelen, Lee Patterson, Shuichi Chino, Daichi Yoshikawa, Junko Wada, Lau Nau, Phill Niblock entre autres.

https://vimeo.com/164723199

– – – –
18h30 > WATT


© Jeff Humbert

JULIEN PONTVIANNE clarinette
JORIS RÜHL clarinettes
JEAN DOUSTEYSSIER clarinette
JEAN-BRICE GODET clarinettes

WATT est un quartet de clarinettes créé en 2011 par Julien Pontvianne, Jean-Brice Godet, Antoni-Tri Hoang et Jean Dousteyssier, quatre musiciens fort actifs des scènes jazz et à-côtés, n’entendant surtout pas se cantonner à un idiome, oh non.
Ensemble ils traitent leurs clarinettes comme des générateurs d’ondes, allant de la quasi sinusoïde à des mouvements périodiques plus complexes.
Tout en respiration et superposition, la forme est allongée et les rythmes sont des battements, les timbres fusionnent à l’extrême et le tempérament est grandement altéré. Des quatre, on n’entend plus que la somme.
Watt est une expérience d’écoute qui propose d’entendre l’instrument autrement et qui donne à l’acoustique de l’espace où elle est jouée une importance centrale.

https://soundcloud.com/watt-quatuor
https://www.jeanbricegodet.com/music/Watt.html
http://www.julien-pontvianne.com/WATT.html

– – – –
À partir de 19h30 et jusqu’à 20h30 > restauration légère disponible.
Bar opérationnel dès l’après-midi.

– – – –
20h00 >
INSTANTS CHAVIRÉS

7 rue Richard Lenoir, 93100 Montreuil
M° Robespierre (Ligne 9)
8 euros (donne uniquement accès au concert de R.Becker, préventes en ligne ici)
14 euros (tarif journée complète, préventes en ligne ici)

RASHAD BECKER
électroniques

Si vous êtes amateur de musique expérimentale et autres franges anormales des mondes sonores, vous possédez certainement au sein de votre collection de microsillons, des disques gravés, masterisés et mixés par Rashad Becker. C’est que le monsieur, basé à Berlin, est très demandé pour son travail d’orfèvrerie en la matière. On lui doit la chaleur, la puissance et la précision de bon nombre d’enregistrements phares de ces dernières années. Il y a aussi de bonnes chances que vous le connaissiez en tant qu’artiste, surtout depuis 2013 et la parution du premier volume  de « Traditional Music of Notional Species » sur Pan, le label de Bill Kouligas.
Toujours concise et méticuleuse, la musique électronique de Rashad Becker met en relief des systémes polyrythmiques insaisissables, à la fois fluides et dissonants.
Sa démarche apparaît comme un défi structurel et sculpturale dans lequel musique phrasée et syllabes courtes s’entrechoquent en des strates complexes et furieusement captivantes.
On peut s’attendre à une performance rare d’un musicien discret au service d’une musique exigeante et ouverte.

https://rashadbecker.bandcamp.com/

– – – –
Retrouvez la programmation complète du festival :
http://www.sonicprotest.com/

spfly

# SONIC PROTEST #
GRAHAM LAMBKIN & MARK HARWOOD
ASPEC(T)
SCENES FROM SALAD
MERRY CRISIS
PIERRE BERTHET & RIE NAKAJIMA
+ LICO + DJ SPIC +
« The Rise of the NSB » De Zev Asher
À partir de 15h30
Halle Bouchoule & Instants Chavirés

FESTIVAL SONIC PROTEST 2017
WEEK END D’OUVERTURE
1/2

spiclog
Du 11 au 26 mars se déroulera la 13ème édition du festival Sonic Protest à Paris, Montreuil, Vanves, Gentilly, en France, et ailleurs !
Comme pour tout événement aussi fourni que passionnant, il est plus raisonnable de s’octroyer une mise en jambe adéquate… Et cette année en guise d’échauffement, Sonic Protest présente conjointement avec les Instants Chavirés un week-end d’ouverture (les 11 & 12 mars) sous forme de plateau copieusement garni de tout ce dont on raffole et qui nous rassemble. Du spectacle de marionnettes de Costes en passant par la New Lounge music, le quartet de clarinettes Watt ou la musique traditionnelle pour espèces théoriques de Rashad Becker… c’est l’aventure du rodage… relaxe et intense, on compte sur vous.

RDV à 15h30 à la Halle Bouchoule (projection, performance, installation en entrée libre). Puis à 20h00, soirée de concerts (+ projection et DJ) dans la salle des Instants Chavirés (14 / 12 euros > billetterie).
Programmation ci-dessous.

– – – –
15h30 > entrée libre
HALLE BOUCHOULE

2, rue Émile-Zola, 93100 Montreuil
M° Robespierre (Ligne 9)
(à 150 mètres avant la salle des Instants Chavirés)

– – – –
16h00 >
« What About Me : The Rise of the Nihilist Spasm Band »
de ZEV ASHER – 2000 – 1h42.
[Projection]

webthe-rise-of-nihilist-spasm-band
Documentaire cacophonique et cocasse en guise de déclaration d’amour, What about me est l’œuvre d’un fan du Nihilist Spasm Band qui cherche à clamer à la face du monde le génie désarmant du groupe ! Partageant totalement ce point de vue, Sonic Protest vous invite à découvrir le film, sous-titré pour l’occasion.
Interviews des membres du groupe, témoignages enthousiastes (Thurston Moore, Michael Snow, etc) sur l’influence du groupe, re-contextualisation du projet dans son milieu d’origine, tournée et émission de TV au Japon : une belle occasion d’aller à la rencontre de ces gentlemen-énergumènes avant de les (re)découvrir sur scène la semaine suivante au Centre Barbara-FGO. No cinéma !

– – – –
18h00
> PIERRE BERTHET & RIE NAKAJIMA

berthet-nakajima
[performance – installation Belgique / Japon]

“Dead Plants and Living Objects”

Depuis 2013, ces deux passionnés de l’objet sonore unissent leurs forces et leurs imaginations pour développer un projet musical mettant en scène des plantes mortes et tout un bric-à-brac plus ou moins motorisé.
Entre concert participatif et installation sonore, leurs performances sont toujours empreintes d’une grande poésie. Quelques actions fragiles mènent vers une improvisation pour ballons de baudruche, gouttes d’eau, fils d’acier, sifflets, boîtes de conserve, bidons en tous genres, résonateurs homemade, feuilles sèches d’agave, plumes et autres déchets.
S’installe alors calmement une polyphonie étrange et aléatoire où l’on distingue petit à petit des «ombres acoustiques pour volumes d’air invisibles ».

Pierre Berthet a étudié la musique expérimentale aux côtés de Frederic Rzewski (Musica Elettronica Viva) et d’Henri Pousseur. Il se passionne très tôt pour le travail sonore d’artistes comme Alvin Lucier, Ellen Fullman, Terry Fox ou Paul Panhuysen et accompagne pendant une dizaine d’années Arnold Dreyblatt et son « Orchestra of excited strings ». Interprète du “Galileo” de Tom Johnson, il aime par dessus tout “prolonger” instruments de musique et objets. Sa rencontre avec le luthier sauvage Frédéric Le Junter donne naissance à un incroyable duo de chansons brutes. Depuis 1990 il réalise aussi des installations sonores et visuelles inspirées et adaptées par les lieux où elles sont exposées. Ses installations sont également des formes activables pour des concerts.
On retrouve le même type de préoccupations chez Rie Nakajima qui réagit autant à la physicalité des espaces qu’en trouvant par hasard des objets et des matériaux qu’elle motorise et place en regard de l’architecture environnante. Elle développe un intense travail de collaboration qui l’amène à montrer son travail un peu partout dans le monde avec David Toop depuis 2013, Keiko Yamamoto et le projet musical ‘O YAMA O’, David Cunningham, Miki Yui, Guy De Bièvre et Marie Roux. Elle réalise des performances avec Angharad Davies, Clive Bell, Johan Vandermaelen, Lee Patterson, Shuichi Chino, Daichi Yoshikawa, Junko Wada, Lau Nau, Phill Niblock entre autres.

https://vimeo.com/164723199

– – – –
À partir de 19h et jusqu’à 20h > restauration légère disponible.
Bar opérationnel dès l’après-midi.

– – – –
20h00 >
14 euros sur place / 12 euros prévente
(préventes en ligne > https://www.yesgolive.com/sonic-protest)

INSTANTS CHAVIRÉS
7 rue Richard Lenoir, 93100 Montreuil
M° Robespierre (Ligne 9)

– – – –
Projection de LICO dès l’ouverture à 20h00 suivi de 4 concerts et de DJ SPIC >

– – – –
LICO : L’à-peu-près, c’est l’avenir

lico
[France]
De Bourges mais pas pour autant issu de sa célèbre école d’art, l’improbable Lico est désormais marseillais, ce qui n’est pas une raison tout à fait suffisante pour être invité à participer à Sonic Protest. C’est sa pratique particulière du glanage intensif de vidéos qui motive sa présence. Il trouve en ligne des perles qui ont la pêche et des horreurs qui piquent les yeux, et assemble le tout dans des montages rythmés 280 BPM où image et son se renvoient sans cesse la balle et nous empêchent de décrocher. Contre-points épiques, virages en épingle à cheveux et rapprochements contre-nature de séquences sont au menu de ce programme d’ouverture de la soirée, un premier set non-instrumental qui donne à voir et qui n’en n’est pas moins musical.

– – – –
SCENES FROM SALAD

scenes-from-salad
[France]
Jean-Charles Delarue aka Scenes From Salad est parisien.
Il est artiste à temps partiel mais flexible sur les heures sup’.
Né en 1980 dans le Calvados, c’est par dessous les flots  qu’il a toujours agité et dérangé la scène locale, que ce soit avec Bülanz Orgabar (feu trio hostile dans le bruit et à l’optimisme qui ne croit en rien),  Black Lagoya, son premier alias composite ou encore, avec Black Henri Leconte (dadaïstes dissidents d’Aubervilliers)…
Scenes From Salad est son nouveau projet solo et une  formule accrocheuse y est accolée :  la New Lounge Music.
Manipulation d’oscillateurs maison, mini Monotron, humeurs instables, bandes rayées, plastique, voix,  peu d’effets… sont quelques éléments pour une première définition de la NLM.
Le tout en direct et en mono.
Certains disent que c’est coloré, frustrant, assez pop et amusant.
D’autres, que ça se situe quelque part entre Eric Serra, Morton Subotnick, Nate Young et l’Arte Povera.
À chacun sa NLM.

https://soundcloud.com/scenesfromsalad
http://jeancharleslagoya.blogspot.com/
https://youtu.be/5m3EZctagg0

– – – –
GRAHAM LAMBKIN & MARK HARWOOD

mg
[UK / USA]
Duo weirdo-performance-dadart-sonore entre un Australien vivant au Royaume-Uni et un Anglais vivant aux États-Unis. On y retrouve les tenanciers de Penultimate Press et de Kye Records, deux références en termes de labels à même de publier des objets sonores non identifiés.
Harwood officie usuellement sous le nom d’Astor.
Pour Lambkin, on peut parler de ses collaborations avec Jason Lescalleet, Keith Rowe, Taku Unami ou Michael Pisaro, et du très remarquable The Shadow Ring.
Deux artistes qui se connaissent très bien et qui s’autorisent à peu près tout.
Quelques ingrédients non contractuels : musique concrète, relents folk, spoken words, field recordings lofi, action… On risque de se sentir perplexes, décontenancés, mais libres.
Et c’est ce qu’on veut.

Infos G. Lambkin : https://www.discogs.com/fr/artist/474675-Graham-Lambkin
Infos M. Harwood : http://secretthirteen.org/secret-thirteen-mix-040-mark-harwood/
http://www.the-drone.com/magazine/graham-lambkin-abersayne/
http://www.cyclicdefrost.com/2015/09/cyclic-selects-mark-harwood-astor/

– – – –
Aspec(t)

aspect

[Italie]
Jeu hyper-rapide, champ sonore ultra-étendu et cut-ups méga-aiguisés façon coups de poing au milieu de la figure, pile-poil entre les deux oreilles : Aspec(t) ! Soit le duo de SEC_ et Mario Gabola. Revox, table de mixage autophage, ordinateur, électronique faite-maison pour réagir à la lumière : ces deux chercheurs / trouveurs ne se privent d’aucune piste… sonore !
Activistes-piliers de la scène napolitaine, ils jouent ensemble depuis 2008 et un peu partout en Europe et ailleurs. Ensemble ou séparément, ils collaborent avec Jérôme Noetinger, Astma, Dave Phillips, Olivier Di Placido, Evil Moisture, Dario Sanfilippo, entre autres.

http://www.toxorecords.com/aspec(t)/
https://www.youtube.com/watch?v=9cHOovcbGgc

– – – –
MERRY CRISIS

merry-crisis
[FRANCE]
Tout jeune duo comprenant deux membres d’Astreinte (collectif de noise dantesque basé à Pau et invité à Sonic Protest en 2012), Merry Crisis bricole tel un savant fou bicéphale, la rencontre entre Alan Vega et Esplendor Geometrico. Une incantation sensuelle sur un mur de bruit. Le harsh’n’roll nouveau pour dancefloor rouillé est arrivé. L’Apocalypse en dansant.
L’écume aux lèvres et les cyber-neurones à zéro.

http://merrycrisis.bandcamp.com/album/merry-crisis
https://youtu.be/gVWJJxjJgTs

– – – –
DJ SPIC

djspicConglomérat de disc jockeys qui ne s’entendent pas.
Maladresse dans la confrontation.
Confort dans le salon.

– – – –
Une coproduction Sonic Protest / Instants Chavirés

– – – –
Retrouvez la programmation complète du festival :
http://www.sonicprotest.com/

spfly

WEEK-END IMPROVISATION
atelier pour musiciens et non musiciens
SEIJIRO MURAYAMA

Chaque année les Instants Chavirés organisent une série d’ateliers d’improvisation : 4 week-ends menés par des musiciens professionnels.

Il s’agit d’un moment de transmission via la pratique et des temps de discussions théoriques autour de l’improvisation.
Techniques étendues des instruments, exploration sonore, improvisations en solo, en duo, en ensemble. Suivre, réagir, se confronter, s’effacer, s’imposer, se taire, écouter, ressentir, jouer… Prendre en compte le corps, l’espace, le geste, l’autre, ou pas. Développer une écoute active.

Chaque artiste transmet sa propre manière d’appréhender l’improvisation à un groupe de 10 personnes.

Cet atelier, mené par Seijiro Murayama, est également ouvert à d’autres pratiques artistiques. Le groupe sera mixte et l’exploration élargie : l’improvisation au sens large, dans un espace à prendre en compte, nourri par des individus et des disciplines plurielles.

– – – –
À NOTER : chaque week-end est indépendant. Il est possible de suivre l’ensemble du cycle, ou seulement un, deux ou trois week-end.
– – – –


WEEK-END – SEIJIRO MURAYAMA
Dates : 18 & 19 mars 2017
Horaires : 11h – 18h
Participants : 15 personnes dès 16 ans (toutes pratiques artistiques confondues)

Lieu : Instants Chavirés – 7 rue Richard Lenoir, Montreuil

Tarif : 60€

– – – –

SEIJIRO MURAYAMA
percussionniste

Percussionniste et batteur japonais, Seijiro Murayama donne des concerts de musique improvisée depuis 1982 et a notamment travaillé avec des musiciens comme Fred Frith, Tom Cora, Keiji Haino, K.K.Null, et plus récemment, Jean-Luc Guionnet, Stéphane Rives..
Sa pratique se caractérise par un dévouement quasi obsessionel à l’exploitation acoustique du timbre et du volume minimal et crée ainsi, un rapport intime au microcosme sonore.

http://urojiise.wixsite.com/seijiromurayama

À noter : Seijiro Murayama jouera en trio avec Jean-Luc Guionnet et Olivier benoit le mardi 14 février aux Instants Chavirés. Infos.

– –

INFORMATIONS / INSCRIPTIONS
Nina Garcia – nina[at]instantschavires.com
01 42 87 25 91