ANNE-JULIE ROLLET
& CAROLE RIEUSSEC

En résidence
> du 25 au 31 mai 2017
> du 3 au 6 décembre 2017

LA COUR

Cette pièce électroacoustique est un documentaire live qui se compose à partir de descriptions de photos prises place de la République à Paris en mai et juin 2016.
Anne-Julie Rollet et Carole Rieussec font parler singulièrement à travers ces récits, un lieu, une architecture…
A travers leur microphone, elles posent la question : qu’est-ce qu’une place publique ?

Elles construisent un emboitement d’espaces de diffusion où vient vibrer cette rumeur parlante, ce lieu de rassemblement ou la parole éclate

Anne-Julie Rollet est compositrice et improvisatrice de musique électroacoustique. Elle se forme au sein du Collectif de Recherche et d’Action Musicale de 1990 à 1993. Depuis, elle intègre différents collectifs d’artistes ou projets musicaux qui mêlent musiques, projections et chorégraphies. Les sources qui composent sa matière musicale sont captées, récupérées ou encore détournées. Issue du réel, de corps sonores ou d’instruments, cette matière est manipulée, frottée, transformée, vrillée, tordue… et projetée. Un univers sonore qui se construit et s’invente pour chaque situation et pour chaque lieu. Des sonorités qui aiment choisir la rencontre avec le vivant et le mélange avec d’autres pratiques artistiques.

Carole Rieussec est artiste électroacoustique et performeuse ; depuis 1986, elle compose avec les bruits, les voix et les rythmiques du monde. En 1988, elle intègre le studio de création de Luc Ferrari à Paris, la muse en circuit, elle compose à ses côtés durant sept ans. En 1990, elle rencontre Jean-Kristoff Camps dans un septet de platine tourne disque, les arènes du vinyle, ensemble ils forment le duo KRISTOFF K.ROLL, labyrinthe sonore à entrées multiples. Elle est sonographe à tendance minimaliste, le travail avec les haut-parleurs, et la relation du son à l’espace est un axe fondamental de sa poétique. En 1998 elle plonge dans la pratique improvisée et depuis multiplie les concerts live électroacoustique en France et à l’étranger. Sur scène, elle active la lenteur et l’improbable. Par ailleurs elle a créé et codirige le festival sonorités à Montpellier, elle est également membre du comité de rédaction de « revue et corrigée », surface écrite des pratiques expérimentales, au sein de cette revue, elle crée une net rubrique audio dédiée au genre et à l’expérimentation artistique : wi watt’heure.

MAMIEDARAGON

En résidence du 1er au 4 août 2017
Composition / répétitions concerts d’automne

MAMIEDARAGON
(Paris / Marseille)

Guitare / chant / basse / batterie

Non brutisme post noise post mama post tout Paris, quatuor samples cassettes, basse, batterie, guitare, chanson française.
Feat : membres de Areva, Mariachi, Le Gros.

» En résumé, de la musique concrète pour de vrai. » (The Drone)

« …cette idée de laisser trainer les choses, de suspension et de destruction aussi. »
(PES* Lapin Kult)

« Goth and Afrobeat informed No Wave?? YES ACTUALLY. Sounds all messed up because it is. Tapes, noise, guitars, bass, drums, ranting. » (The Cowley Club)

« irrésolu.es » (Instants Chavirés)

https://mamiedaragon.bandcamp.com/

JESSE OSBORNE-LANTHIER
FAWKES
MOYO

Ouverture 20h
MOYO (dj set) dès l’ouverture.
10 euros tarif unique sur place.
Pas de CB / pas de vestiare.
– – –

JESSE OSBORNE-LANTHIER (live)


Photo Madison Dinelle

Jesse Osborne-Lanthier est un artiste audio-visuel qui depuis une décennie se produit dans les festivals, musées, salles de spectacles et galeries localement et à l’international. Directeur artistique, designer et musicien pour des étiquettes de musique renommés comme Halcyon Veil et Raster-Noton, multi-instrumentiste autodidacte basé à Montréal, Osborne-Lanthier élabore de déconcertants mondes soniques en combinant synthés modulaires et programmes informatiques hybrides, tout en puisant aussi dans un riche arsenal d’enregistrements sur le terrain, d’instruments classiques, de bandes sonores et un assortiment de machines d’enregistrement. Ce faisant, Osborne-Lanthier conjure une réalité imaginaire vaguement menaçante qui opère en dehors des frontières de la musicalité. Sa pratique conceptuelle joue de plusieurs signaux contrastants — chauds et froids, précis et déconcertants, mécaniques et organiques, mélodiques et dissonants. Cette approche hybride génère un large spectre d’orchestrations d’outre monde, où ses instruments acquièrent une vie qui leur est propre. Osborne-Lanthier compose aussi des bandes sonores pour le cinéma et le théâtre contemporain, en plus de maintenir des collaborations avec des artistes tels que Francesco De Gallo , Chino Amobi, Sabrina Ratté, Bernardino Femminielli, Grischa Lichtenberger, v1984 et Marie Davidson.

http://next.liberation.fr/musique
https://soundcloud.com/jesseosbornelanthier

FAWKES (live)

Fawkes cherche à perturber le banal pour créer un espace de liberté inconditionnel et abrasif.
Son premier EP sur Halcyon Veil, ‘Death is the Goddess’, est un acte de défiance sans foi ni loi.

https://soundcloud.com/halcyon-veil/fawkes-death-is-the-goddess

MOYO (dj set)

Boss de Mind Records, Moyō est connu pour ses dj set sauvages et sans concession, que ce soit aux cotés de Jan Melnick (La Fête Triste) pour leur soirées Quick Culture ou au sein de son duo NO-GO ZONES avec Low Jack dont la tape vient de sortir ce mois ci sur In Paradisum

https://www.facebook.com/MOYŌ-Mind-Records-1049662355114947/
https://soundcloud.com/lylradio/no-go-zones-mars
https://inparadisum.bandcamp.com/album/dj-moy-low-jack-no-go-zones

– – –


Flyer by Jesse Osborne-Lanthier

– – –
Event FB

Week-end de finissage
de l’exposition de
Joan AYRTON & Benjamin L.AMAN

Derniers jours de l’exposition

[…] AIDE A LA VISION, EN STRIE
SUR DES SONDES LUNAIRES
A RETRODIFFUSION. EN GRAND : EN PETIT

Une proposition de Marie Cantos
Sur une invitation de Guillaume Constantin. Plus d’infos : www.instantschavires.com

Pour le finissage, un weekend d’événements :

++++++++++++

SAMEDI 10 JUIN, 17H. ENTRÉE LIBRE
Sally BONN
Pour une lecture performée autour du travail des artistes.

Docteur en esthétique, les travaux de Sally BONN (1970) portent sur la dimension poïétique de l’écriture dans le champ artistique à partir de la notion de dispositif. Elle enseigne la philosophie de l’art et l’esthétique à l’École supérieure d’Art de Lorraine, à Metz, depuis 2006, où elle co-dirige le Centre de recherche I / D / E (Image / Dispositifs / Espace) et la revue Le Salon. Après avoir fondé le bureau des activités littéraires avec Lola Créïs et Nathalie Lacroix, elle co-dirige la revue N / Z. Elle dirige également la collection d’écrits d’artistes « Les indiscipliné-es », aux éditions Macula, tout en poursuivant son activité de critique d’art et de commissariat d’exposition – les croisant parfois comme, par exemple, dans sa fiction-critique Le peuple des bords / Une sédimentation d’images sans image (Le Mot et le reste, Marseille, 2014). En mai paraît son dernier ouvrage, Les Mots et les oeuvres, aux éditions du Seuil.

++++++++++++

DIMANCHE 11 JUIN, 17H. ENTRÉE LIBRE
Benjamin L. AMAN
Zona
: performance live in situ.

Benjamin Laurent-Aman est artiste plasticien et musicien. Sa pratique musicale combine une approche à la fois physique, émotionnelle et expérimentale du son, à travers un large spectre de sources sonores, analogiques ou électroniques (synthétiseur modulaire, lecteurs à bandes, sequencer…) Ses compositions tendent à explorer la profondeur du matériau sonore et sa capacité à mener l’écoute hors du temps et de l’espace. Créateur du label musical Razzle Dazzle, l’artiste s’est produit à de nombreuses reprises lors de performances, festivals ou émissions radiophoniques en France et à l’étranger (Berlin Biennale VI, Club Transmediale et Transmediale X, Mex Series à Dortmund, Nu Substance à Bandung en Indonésie…) et d’émissions radiophoniques (The Wire on Air et Resonance FM à Londres, Le Tétraèdre à Bruxelles…). Il vit et travaille à Aubervilliers.

++++++++++++

Et toujours, sur place, les éditions des artistes produites dans le cadre de l’exposition :

Joan Ayrton
POSTER, 2017
Affiches, impressions offset sur papier Arcoprint 110 gr.
59,4 x 84,1 cm chacune
2000 ex.

Benjamin L. Aman
LA LIGNE D’OMBRE, 2017
LP édité à 200 ex.

Extrait 1 : https://soundcloud.com/rzdz/la-ligne-dombre
Extrait 2 : https://soundcloud.com/rzdz/benjamin-l-aman-la-ligne-dombre-rzdz-25

Q#2017#4
MICHEL GUILLET
ANNA GAÏOTTI
FREE GOLD WATCH
MAWUP

Dernière session Q de la saison !
Toujours gratuit et à partir de 20h00 >

Les Instants Chavirés ouvrent leurs portes, pour un rendez-vous spécifique autour des musiques expérimentales développées par la scène locale. Rencontres, formations inédites, DJ7, tentatives, éléctriques, noise, improv, free, in progress, mauvaises machines, ludiques, extrêmement sérieux, try again, électroniques, invités extra locaux. Tout peut arriver.. ou pas.

RESTAURATION LÉGÈRE SUR PLACE

NB :
Ouverture à 20h.
Début des concerts à 20h30 précises.
ENTRÉE LIBRE

– – – –
FREE GOLD WATCH

Free Gold Watch est l’incendiaire réunion d’Adrien Kanter, Samuel Falafel et Is A. Fish.
Leur première prestation s’est déroulée il y a quelques mois, à l’Espace B – il y avait un peu de monde, les têtes dodelinaient légèrement. L’ambiance était détendue, et propice à la reconduction de l’objet « live ».
Le trio concentre son activité scénique sur de l’improvisation pure.
Certes.

Une vidéo atteste encore de ces fumeuses émanations: https://vimeo.com/205109629

– – – –
MICHEL GUILLET

Michel Guillet développe depuis quinze ans une musique électroacoustique aux accents bruitistes faites de superposition de couches et sources sonores diversifiées, qui doit autant aux débuts de la musique concrète qu’aux expériences-bruits plus contemporaines.
Il élabore une substance autant teintée de bruits et de saturations que de fréquences statiques ou de mutations instrumentales. Une musique dynamique qui garde la présence d’un geste live. Il compose pour des chorégraphes contemporains, Marco Berrettini, Claudia Triozzi Donata D’urso, Sylvain Prunenec, et crée bandes son et environnements sonores pour des plasticiens, Bernard Lallemand, Laurent Moriceau, Olivier Nottellet…
Il a joué avec les musiciens, Palix, Samon Takahashi, Marcus Schmickler, Haco et a assuré les premières parties de Otomo Yoshihide, Greg Davis, Keith Fullerton Whitman, David Watson, il a participé aux festivals European Sound Delta, Présences Electronique, Free Son, Mal au Pixel…

https://soundcloud.com/michel-guillet

– – – –
MAWUP

Mawup est un duo composé d’un bassiste et d’un machiniste. Leur album « Corridor », sorti en janvier 2017, offre un équilibre entre l’organique et l’électronique. Pour leur passage aux Instants Chavirés, ils déterrent un instrument antique intitulé « Le Racleur »…

https://www.youtube.com/watch?v=V1vE5940xrI
https://mawup.bandcamp.com/releases

– – – –
ANNA GAÏOTTI

« (…) où l’air ne passe pas, où l’aire n’est pas frappée de sabot mais juste huilée de chœurs éphémères. où l’aire n’est pas sabotée par l’imaginaire mais est juste sucrée par le sexe mondialisé. le plaisir ne serait-ce pas le carnage, le démontage, l’arène sage d’une corrida ? la brisure par le coup de talon ferré. le coup de lame dans une glotte qui passe à travers la poussière d’un sable muet. étendards invisibles ou baissés, les genoux drapés, trop usés de soleil. la voix désespère dans son allant. l’épopée n’est pas une épopée. c’est le dictionnaire de notre corps extraordinaire.(…) »
Guerrettes

Trop peu de mots pour un poème qui s’agrippe à la gorge, là la voix texture dans l’attaque de râles et d’onomatopées, de cris, d’échos vomis par le corps tout entier.

http://cargocollective.com/annagaiotti

ATELIER DU SYSTÈME B.
au Non_Jazz
avec Karima Walker, Mikko Savela, Méryll Ampe, Jean Ray

CE CONCERT EST ORGANISÉ PAR LE NON_JAZZ
ET AURA LIEU
AU BASTILLON – 48 BOULEVARD DE LA BASTILLE, PARIS
[18h – p.a.f libre]

L’ATELIER DU SYSTÈME B.
Premier concert hors les murs du Système B version d ! Atelier mené par Arnaud Rivière autour du bruit et ses composants depuis janvier aux Instants Chavirés.
Des boites, des hps, des câbles, 12 bidouilleur.es et le quadruple de connectique soudés, dessoudés, ressoudés. Ça noise, ça bruite, ça joue, ça s’éclaire et ça s’éteint. Tout à voir et rien à voir.

KARIMA WALKER
https://orindalrecords.bandcamp.com/track/bells
~ »narco-drone folk » ?
Musicienne / « auteure-interprète » pratiquant depuis quelques années une bien originale version d’Americana, intimiste et subtile – on peut penser un tout petit peu à Tara Jane O’Neal – avec une approche de song-writing qui s’est au fil du temps – et notamment avec sa découverte des œuvres des pionnières de musique électronique, Eliane Radigue et Pauline Oliveros – ouvert aux diverses expérimentations sonores, et s’est enrichi d’un travail, à la fois intuitif et réfléchi, sur les textures, intégrant de plus en plus de touches électroniques et tendant progressivement vers une forme d’abstraction.
Hands in Our Named, son premier album constitue ainsi un patchwork d’éléments a priori disparates : drone, folk, psychedelia, « enregistrements de terrain », boucles de bande …

MIKKO SAVELA
https://www.youtube.com/watch?v=6ET5upbyhw4
Après avoir fait de la guitare dans des groupes divers et variés en explorant des styles variés & divers, ce jeune musicien finlandais (ex-patrié cependant en Suède) a depuis quelques années développé une approche percussive de son instrument, posé à plat et « augmenté” d’un dispositif électronique personnalisé.
Il a notamment joué avec Will Guthrie, Jérôme Noetinger, Yan Jun, Hankil Ryu, Hong Chulki…

MÉRYLL AMPE
https://www.youtube.com/watch?v=KNBDRPlKTUo
Après une formation de sculpture sur bois à l’Ecole Boulle et d’une pratique musicale au conservatoire (violoncelle, batterie et musique sur ordinateur), Méryll Ampe développe durant son cursus aux Beaux-Arts de Paris Cergy (DNSEP) un travail de création plastique et sonore.
Dans son travail, elle établit des liens entre sa pratique musicale et plastique où se concentrent les notions de la matérialité, de la physicalité du son. Elle le présente sous plusieurs formes : compositions, concerts, installations, sculptures..
Son approche au son puise dans des techniques directement liées à la sculpture : tailler dans la masse, modeler, sculpter. Elle utilise des field recordings et matières acoustiques, bruts, captés dans son quotidien. S’y ajoutent des outils de traitements électroniques, analogiques, micros, K7 …
Elle fait évoluer ces dispositifs permettant de générer résonances, tensions, ruptures, reliefs et ponctuations et conçoit ces concerts comme une notion de “plan-séquence”, une traversée physique et d’immédiateté.
On peut retrouver ses compositions éditées sur des labels tels que Tsuku Boschi Records (FR), Audition Records, (MEX), Musica Dispersa Radio (UK), Audiotalaia (ES), Audio Visuals Atmosphere (BE).

JEAN RAY
https://soundcloud.com/jean_ray
Principal projet musical de l’artiste pluridisciplinaire Romain Arnette, formé en 2009 dans une maison humide de Londres. La même année, il crée Formal Regression et Rodolph (avec Ojard), ses deux autres projets aux sonorités distinctes.
À partir d’enregistrements acoustiques et différentes sources sonores numériques, il crée des compositions minimalistes qui s’apparentent à des collages sonores.
La superposition de ces sons acoustiques et électroniques provoque une sorte de transe hypnotique, angoisse latente où les structures répétitives s’accompagnent de rythmes sombres et chaotiques.

YELIZ TRIO

MATHIEU BELIS piano
THOMAS OSTROWIECKI percussions
NICOLAS CARPENTIER violoncelle

Né de la rencontre du pianiste Mathieu Bélis, du violoncelliste Nicolas Carpentier et du percussionniste Thomas Ostrowiecki, le trio Yeliz s’inspire aussi bien des musiques classiques européennes, du jazz, de la musique urbaine, que des traditions modales d’Orient.

De cet héritage est né un son singulier : Harmonies impressionnistes et langage mélismatique du piano, sonorités lyriques ou rugueuses du violoncelle, transe ou rythmes asymétriques des percussions…

La complicité des trois musiciens ainsi que leurs parcours respectifs les amène à voyager sans cesse entre l’écrit et l’improvisation, proposant une musique résolument contemporaine, urbaines et emprunte de traditions modales multiples.

À travers des compositions imagées, entre mélopées orientales et climats impressionnistes, le trio Yeliz plonge l’auditeur dans une expérience sonore singulière, à la croisée du jazz et des musiques du «Sud»…

www.yeliztrio.com
www.facebook.com/YelizTrio

SOPHIE AGNEL &
SÉBASTIEN BORGO

En résidence les 11 & 12 septembre 2017

Un système de ressorts de trois mètres fixé aux cordes du piano, repris par des micros contact, filtré et traité. Une expérience organique distordue entre improvisation et composition en direct.
Une nouvelle expérimentation qui rassemble deux musiciens aux parcours bien différents, une actuelle pianiste de l’ONJ et un ex membre de Sun Plexus !

Depuis la fin des années 80, Sébastien Borgo / Ogrob explore la guitare préparée, le bruit, et actuellement la phonographie, la musique concrète et électronique ainsi que les arts plastiques. Depuis 1988, différents projets sont nés de ses rencontres et amitiés avec Aka_bondage, Alan Courtis, Astatine, Bruce Witsiepe & Mike Pullen (Circle X), Damo Suzuki, Donald Miller (Borbetomagus), Dragibus, Jean-Philippe Gross, Manu Holterbach, The Nihilist Spasm Band, Vomir, Yoshihiro Kikuchi …
Il est membre de trois collectifs : Foi Pour Pusillanime, L’Autopsie A Révélé Que La Mort Était Due A L’Autopsie & Micro_penis.
C’est aussi l’un des membres fondateurs du trio post punk expérimental Sun Plexus (1993 – 2010) et de l’unité néo-cybernétique Ich Bin (1988 – 2008).
Adhérent dès ses débuts au concept du Do It Yourself, attaché à son indépendance, il travaille de manière autonome, loin des décideurs et des institutions et sans recours aux subventions.
Né en 1969, il est originaire et vit actuellement à Mulhouse.

Sophie Agnel joue du piano depuis toujours, improvise et sculpte la matière depuis une vingtaine d’années, alliant les rencontres avec un grand nombre de musiciens internationaux et le travail sur le long terme avec d’autres. On a pu et on peut l’entendre aux cotés de Jérôme Nœtinger, Daunik Lazro, eRikm, Ikue Mori, Phil Minton, John Butcher, Catherine Jauniaux et bien d’autres. Elle s’est produite notamment aux festivals Banlieues Bleues, Musique Action à Vandœuvre-lès-Nancy, Parthenay, Grenoble, Mulhouse, au Liban, Pologne, Allemagne, Québec…
Si l’on veut s’immerger dans l’univers sonore de Sophie Agnel, il faut abandonner quelques à priori sur ce que c’est que « jouer du piano » et accepter que le clavier n’en soit qu’une partie émergée. Ce n’est pas si compliqué et une fois ce petit effort accompli, le monde qui s’ouvre est sidérant. Les frottements de cordes, les résonances, les effleurements des étouffoirs, évoquent un paysage musical où le temps suit un déroulement bien singulier et où l’espace est rempli de sonorités inouïes.
Sophie Agnel est membre de l’ONJ et on l’a aussi entendu ces dernières années aux côtés de Steve Noble, John Edwards, Andrea Neumann, Bertrand Gauguet, Thurston Moore, Arnaud Rivière, Joke Lanz…

JULIEN DESPREZ
& ARNAUD RIVIÈRE

En résidence les 7 et 8 septembre 2017
Dans le cadre du Festival MAAD IN 93


© Jeff Humbert

JULIEN DESPREZ & ARNAUD RIVIÈRE

Détourneurs d’objets, d’instruments (de musique ou pas), Arnaud Rivière et Julien Desprez jouent des choses qu’ils ont sous leurs mains et leurs pieds. La guitare devient machine ,la machine devient organique pour servir une musique intensément électrique.

Né à paris, Julien Desprez commence la guitare en autodidacte à l’age de 16 ans. Il intègre ensuite les conservatoires De Yerres et de Montreuil d’où il sort avec un D.E.M et une médaille d’or jazz. Parallèlement, il participe a divers concerts qui lui donnent l’occasion  de  côtoyer : Charlie Haden, François  Jeanneau, Tortoise, Louis Sclavis, Stephane Payen, Guillaume Orti, Benoit Delbecq, Han Bennink,  Edward  Perraud, Eve Risser, Mederic Collignon, Magic Malik, Emmanuel Bex, Hasse Poulsen…
Doué et prolixe, sa pratique s’ouvre à toutes les expérimentations.

www.juliendesprez.com

Arnaud Rivière (Paris) délaisse les formats et développe l’improvisation  bruitiste en solo ou en compagnie de musiciens tels que Roger Turner, Alexandre Bellenger, Mario De Vega ou de manière plus transversale avec Jérôme Fino. Un besoin de diversité et d’ouverture qui l’amène à être membre de l’ensemble ONCEIM et à tourner régulièrement avec le trio Api Uiz, entre autres.

http://http.http.http.http.free.fr/

Le duo sera en concert dans le cadre du Festival MAAD IN 93, le mardi 19 septembre 2017 aux Instants Chavirés.