jeudi 12 avril 2018

#REFLEXIO – 2018#5
#Conférence
CLAIRE GUIU
à la Cité de la musique-
Philharmonie de Paris

Cycle de conférences arts sonores et sound studies
(Février > Mai 2018)


Toute propagation du son s’accompagne d’une réflexion acoustique, dès lors que l’onde sonore rencontre une surface qui en partie l’absorbe et en partie la réfléchit. Dérivant de ce principe, le cycle Reflexio propose une série de conférences où les paroles d’artistes, de musiciens et de chercheurs s’offrent à la réflexion partagée, dans des moments d’échange où les énoncés de chacun et chacune deviennent autant d’échos d’échos. De l’écoute des frontières géopolitiques à l’ethnographie de la scène noise, en passant par l’individuation des voix, une généalogie littéraire du paysage sonore, la captation de perturbations atmosphériques, ou encore la géographie des espaces sonores, ces conférences abordent quelques-unes des préoccupations qui animent, aujourd’hui, les pratiques et la recherche dans les arts sonores, les musiques expérimentales et les sound studies.

Ce cycle est organisé en partenariat entre l’université Paris 8, les Instants Chavirés et la Philharmonie de Paris.

Cycle dirigé par MATTHIEU SALADIN.

En accès libre et ouvert à tous.

jeudi 12 avril 2018 à 18h30

NB :
cette conférence a lieu à la
Cité de la musique-Philharmonie de Paris
221, avenue Jean Jaurès 75019 Paris
M° Porte de Pantin (M5 – T3)
salle des colloques, bâtiment Cité de la musique, 5è étage.
http://www.citedelamusique.fr

– – – –
CLAIRE GUIU
À quelles espèces d’espaces nous invite le son ? Lecture géographique des processus de composition d’espaces sonores


Illustration de Raoul Auger, Carte du Royaume de radiophonie, publiée dans une brochure de la Compagnie des lampes Mazda, 1933-1934. Source : collection du Musée de Radio France.

Dans la continuité de l’ouvrage collectif Soundspaces. Espaces, expériences et politiques du sonore paru en 2014 aux Presses Universitaires de Rennes, Claire Guiu proposera dans un premier temps une réflexion sur la relation son/espace en tant que domaine de recherche transdisciplinaire, à la croisée entre sciences physiques et de l’ingénieur, sciences humaines et sociales, sciences politiques et approches artistiques. Penser le(s) lien(s) entre « espace » et « son » conduit à réexaminer les définitions de ces notions et à explorer la diversité des figures de leur agencement. Cela invite au remaniement des catégories disciplinaires et à l’exploration de nouvelles collaborations entre art et sciences, faisant émerger tout à la fois enjeux politiques et points de blocage institutionnels. La conférence proposera dans un second temps une lecture géographique des processus compositionnels à l’œuvre dans différents projets artistiques et culturels mobilisant la dimension sonore, révélant des espèces d’espaces singulières, à différentes échelles.

Claire Guiu est géographe, maître de conférences à l’Université de Nantes et membre du laboratoire « Espaces et Sociétés » (ESO UMR 6590) depuis 2009. Elle fut membre scientifique de la Casa de Velàzquez entre 2005 et 2007. Ses travaux portent sur le rôle de la culture dans la construction des territoires (analyse des processus de patrimonialisation, des représentations et des idéologies territoriales), plus particulièrement sur les aspects sonores (sons dans la ville, festivals, lieux de musique, représentations sonores de la nature). Dans quelle mesure le son participe-t-il à la construction d’espaces singuliers ? Que peut nous dire l’environnement sonore sur les dynamiques spatiales ? Claire Guiu développe une géographie basée sur l’écoute et la résonance. Elle a participé à différentes équipes pluridisciplinaires de recherche sur les paysages sonores et la culture et a coordonné plusieurs projets sur les relations entre espaces et sons, dont une école thématique CNRS en 2011, qui a donné lieu à la publication de l’ouvrage collectif Soundspaces. Espaces, expériences et politiques du sonore, PUR, 2014.

– – – –
Cette séance est organisée en partenariat avec le séminaire « Musiques électriques et sound studies : l’esthétique en question », CIPh – Centre Victor Basch.

horaires
ouverture des portes 18h30 |