Les Instants Chavirés sont depuis 1991 un lieu de diffusion pensé comme un laboratoire des musiques improvisées, expérimentales, bruitistes.
Son annexe, l’ancienne brasserie Bouchoule, propose un autre regard autour des arts visuels et sonores.
Deux lieux pour un même partage d’une certaine création contemporaine.

ENGLISH

ACCUEIL > ARTS VISUELS > EXPOSITIONS (ARCHIVES) > JULIE MOREL - LIGHT MY FIRE

du 9 mai au 16 mai 2012

JULIE MOREL - LIGHT MY FIRE

LIGHT MY FIRE - JULIE MOREL

LIGHT MY FIRE - JULIE MOREL
mercredi 9 mai au mercredi16 mai
en collaboration avec la Maison populaire

Rheum Nobile est un projet « qui interroge nos mécanismes de perception des
espaces et la façon dont la lumière peut influer sur la préhension des lieux que nous pratiquons quotidiennement ». Ce projet s’organise en trois volets comme un petit réseau à pratiquer entre la Maison populaire, l’espace public et les Instants Chavirés.
L’installation Light my fire sera visible dans l’ancienne brassserie Bouchoule du lundi au vendredi de 11 heures à 18 heures sur rendez-vous, les samedis et dimanches de 15 heures à 19 heures, entrée libre. 

plus d’infos 
www.maisonpop.com

__________________________________________

Rheum Nobile - Julie Morel

- du 30 avril au 16 mai à la Maison populaire
- du 9 mai au 16 mai aux Instants Chavirés

Trois propositions viennent ici interroger nos mécanismes de perception des espaces et la façon dont la lumière peut influer sur la préhension des lieux que nous pratiquons quotidiennement. Trois propositions organisées comme un petit réseau à pratiquer :
- Light my fire aux Instants Chavirés, qui questionne l’énergie est une pièce blanche très lumineuse dont un des murs est couvert d’une phrase relative à la notion de dépense, sérigraphiée en blanc sur blanc (encre phosphorescente) et donc très difficilement lisible. Grâce à un chronomètre, la lumière s’éteint à intervalle régulier (2 min environ – temps à préciser) et permet aux spectateurs de découvrir le texte qui devient lumineux dans le noir. Lentement, le texte s’efface (grâce aux propriétés de l’encre phosphorescente) jusqu’au moment où il devient totalement invisible.

- Sweet Dream à la Maison populaire et relié à une chambre d’appartement, qui prolonge la réflexion pour ceux qui veulent comprendre/expérimenter le processus de travail ;
- Rheum Nobile dans l’espace public montreuillois entre la Maison populaire et les Instants Chavirés, qui interroge le passant et fait le lien entre les deux lieux.

"Nous sommes peu conscients qu’il existe un lien très simple et direct entre le réseau internet et la lumière artificielle. Il s’agit de l’électricité. En effet, il y a ce principe très basique du on/off qui est prédominant dans la machine informatique puisque c’est une impulsion électrique (le système binaire) qui permet la transmission de toutes informations. De là à entretenir une métaphore entre ces deux éléments pour questionner le réseau et notre utilisation de celui-ci, il n’y a qu’un pas. "
Julie Morel

plus d'infos sur l'artiste
plus d'infos sur le projet