Les Instants Chavirés sont depuis 1991 un lieu de diffusion pensé comme un laboratoire des musiques improvisées, expérimentales, bruitistes.
Son annexe, l’ancienne brasserie Bouchoule, propose un autre regard autour des arts visuels et sonores.
Deux lieux pour un même partage d’une certaine création contemporaine.

ENGLISH

ACCUEIL > MUSIQUE > CONCERTS (ARCHIVES) > jeudi 15 novembre 2012

jeudi 15 novembre 2012

STEPHANE GINSBURGH

STÉPHANE GINSBURGH
piano

©Céline Lory

Vykintas Baltakas - Pasaka/Ein Märchen for piano and tape, 8 min. (1995)
(pour piano, bande et voix, sur un récit mythique indien en lithuanien)

Matthew Shlomowitz - Popular Contexts book 2 for piano, sampler and actions, 25 min. (2010)
(commande du Centre Henri Pousseur, pour piano, sampler, voix et actions)

Stefan Prins - Piano Hero #1 for for midi-keyboard and live-video, 8 min. (2011)
(première pièce d'un cycle immersif pour clavier midi, piano, caméras, vidéo et électronique live)

Frederic Rzewski - De Profundis for speaking pianist, 30 min. (1992)
(commande du Centre Européen pour la Recherche Musical, sur un texte d'Oscar Wilde)


Les quatre pièces du programme interrogent directement la position habituellement accordée au pianiste dit classique et la remettent sérieusement en question.
Assis devant son piano, il peut non seulement utiliser son instrument, mais également parler, bouger, voire jouer d'un autre clavier, mais encore bien d'autres choses.

Frederic Rzewski est un des pionniers de la musique pour speaking pianist. Mais est-ce un pianiste qui parle ou un récitant qui joue ? La question reste posée.
Dans "De Profundis", le compositeur revisite le célébrissime texte écrit par Oscar Wilde du fond de sa cellule pour en faire un mélodrame contestataire.

Le lithuanien Vykintas Baltakas utilise sa langue natale et l'électronique. Le pianiste raconte une histoire, pour lui-même, pour quelqu'un d'autre.
Comprendre n'est pas important, ce qui compte c'est le désir de raconter l'histoire. La nécessité. C'est le conte qui se trouve derrière "Pasaka".

Dans "Piano Hero #1" de Stefan Prins, le pianiste devient un opérateur dans un monde de bits et de bytes. Le piano est recontextualisé en utilisant des artefacts typiques du 21e siècle.
Il est non seulement recontextualisé, mais devient également l'objet d'un "monitoring", comme les caméras de surveillance le font pour des millions de situations humaines.

Matthew Shlomowitz pratique quant à lui des incises dans le monde sonore et musical quotidien, et l'expose à notre écoute dans les conditions décalées du concert.
Il s'agit dans "Popular Contexts 2" d'une confrontation entre le piano et le monde qui permet d'explorer différentes manières d'écouter dans un contexte donné.

- - - -

Stephane Ginsburgh est un musicien originaire de Bruxelles dont on loue le jeu aussi pudique qu'impliqué ainsi que la grande maturité et l'audace. Il a donné des récitals en soliste et en musique de chambre en Europe, au Proche-Orient, en Russie et aux USA. Après ses études au Conservatoire, il a reçu les conseils de Claude Helffer à Paris et de Jerome Lowenthal à New York. Il a étudié la philosophie à l'Université Libre de Bruxelles.

Il s'est dédié très tôt à la musique contemporaine tout en développant un répertoire classique et a collaboré avec de nombreux compositeurs tels que Boesmans, Kurtág, De Putter, Fafchamps, Fiorini, Helbich, Kolp, Mernier, Ristic et Tolosa, dont il a également créé des œuvres. Il a reçu en 1999 le prix Pelemans de l'Union des compositeurs belges pour son implication dans la création de musiques contemporaines belges. Il joue régulièrement au sein de l’Ictus Ensemble sous la direction de George-Elie Octors. Il a collaboré avec les chorégraphes Johanne Saunier (Joji Inc.), Anne Teresa De Keersmaeker (Rosas), Claudio Bernardo (As Palavras), Barbara Mavro (Roberta DC) et le plasticien Peter Downsbrough.

Depuis 2010, il est directeur artistique du Centre Henri Pousseur qui est dédié aux musiques électronique et mixte.

Parmi de nombreux CD, il termine l'enregistrement de l'intégrale de la musique pour piano de Morton Feldman pour Sub Rosa qui sortira sous forme d'un coffret de cinq disques et a enregistré Vexations d’Erik Satie sur le piano du compositeur...

http://www.ginsburgh.net/

- - - -