Les Instants Chavirés sont depuis 1991 un lieu de diffusion pensé comme un laboratoire des musiques improvisées, expérimentales, bruitistes.
Son annexe, l’ancienne brasserie Bouchoule, propose un autre regard autour des arts visuels et sonores.
Deux lieux pour un même partage d’une certaine création contemporaine.

ENGLISH

ACCUEIL > MUSIQUE > CONCERTS (ARCHIVES) > vendredi 12 octobre 2012

vendredi 12 octobre 2012

Entartete & Rosa Vertov présentent en collaboration avec Les Instants Chavirés

NOIR BOY GEORGE
TG GONDARD
JUDAS DONNEGER

NOIR BOY GEORGE
(Metz)



"Il joue du piano debout, il chante faux, son micro est pété, mais c'est tellement beau."
"Il joue aussi dans the Dreams, Scorpion Violente, Plastobéton et bien d'autres, mais là il est tout seul."
"Il a un atari dans son coeur, il a des synthés au bout des doigts, il écrit des poèmes sur des sous-bocks, il fait pleurer les femmes."
"Le vrai renouveau de la chanson française à textes. Crasseuse, droguée et dépressive. Comme si Vincent Delerm reprenait Costes."

myspace.com/blackboygeorge

- - - -

TG GONDARD
(Bruxelles)



"Il porte une moustache romantique, il a plein de claviers, il chante l'amour des filles et de sa Brie natale, il joue une musique électro-psyché-love."
"Des chansons fragiles & lo-fi en longues pièces de drone comateux & mélodique."
"Ses dernières recherches évoquent un univers post-R'n'B urbain peuplé de samples posés sur des beats sales et syncopés, mais ce soir il présentera un set spécialement préparé pour l'occasion, composé uniquement de morceaux chantés en Français."

tggondard.com

- - - -

JUDAS DONNEGER
(Amiens)



"Ils sont deux. Ils sont cyborgs et alcoolos. Ils font une musique déprimante qui s'inspire de vieilles choses étranges du début des années 80, de chanson française plus ou moins obscure, de musique industrielle et du temps radieux de la Picardie."
"Ils font des mélopées industrielles picardes. Des rêves de stupre et d'abandon narcotiques au milieu d'un quotidien fait d'une répétition hypnotique."
"Ils aiment les filles froides qui donnent des suées et les migraines qui sclérosent. Le sexe salvateur et la mort comme horizon indépassable

judasdonneger.bandcamp.com

- - - -

En somme, une charmante soirée de chanson française dégénérée.