mercredi 05 février 2020

NYX
(SOPHIE AGNEL, ANGELICA CASTELLO
ISABELLE DUTHOIT) (trio)
BARRE PHILLIPS (solo)

NYX

© Guillaume Constantin

Sophie Agnel piano
Angelica castello flûte à bec, électroniques
Isabelle Duthoit voix, clarinette

Trio d’improvisation radicale que l’on avait découvert début 2019, lors d’un concert sur France Musique proposé par Anne Montaron, NYX réunit trois improvisatrices fer de lance des musiques expérimentales européennes.
Ici, point de concession, on est loin des musique d’évidence ou de consensus, l’espace sonore et la narration restent constamment insaisissables.
S’il faut mettre des mots sur la musique de NYX, on peut parler d’un fort pouvoir d’évocation, quelque part entre un conte ténébreux et une nouvelle musique improvisée orchestrée de manière inquiétante et profonde.
Bon nombre d’entre vous sont probablement familiers du travail de ces trois personnalités qui proposent ce soir une direction inédite aux contours bruitistes et abrasifs mais aussi silencieux.

Sophie Agnel joue du piano depuis toujours, improvise et sculpte la matière depuis une vingtaine d’années, alliant les rencontres avec un grand nombre de musiciens internationaux et le travail sur le long terme avec d’autres. On a pu et on peut l’entendre aux cotés de Jérôme Nœtinger, Daunik Lazro, eRikm, Ikue Mori, Phil Minton, John Butcher, Catherine Jauniaux et bien d’autres. Elle s’est produite notamment aux festivals Banlieues Bleues, Musique Action à Vandœuvre-lès-Nancy, Parthenay, Grenoble, Mulhouse, au Liban, Pologne, Allemagne, Québec…
Si l’on veut s’immerger dans l’univers sonore de Sophie Agnel, il faut abandonner quelques à priori sur ce que c’est que « jouer du piano » et accepter que le clavier n’en soit qu’une partie émergée. Ce n’est pas si compliqué et une fois ce petit effort accompli, le monde qui s’ouvre est sidérant. Les frottements de cordes, les résonances, les effleurements des étouffoirs, évoquent un paysage musical où le temps suit un déroulement bien singulier et où l’espace est rempli de sonorités inouïes.
Sophie Agnel a été membre de l’ONJ et on l’a aussi entendu ces dernières années aux côtés de Steve Noble, John Edwards, Andrea Neumann, Bertrand Gauguet, Thurston Moore, Arnaud Rivière, Joke Lanz…

Née en 1972, Angelica castello a étudié la musique à Mexico, sa ville natale, avant de continuer ses études en Europe. Installée aujourd’hui à Vienne en Autriche, elle pratique composition et improvisation à partir de cassettes, de radios, électroniques, et d’une flûte paetzold contrebasse. S’intéressant de plus en plus à la composition électroacoustique et à la captation de phénomènes naturels, elle est partie, pour sa dernière composition « Sonic blue », dans le grand Nord à l’écoute de la glace et des baleines.
Sa musique est publiée sur des labels tels que Mosz, Instertellar Records, Orlando Records, Mikroton Recordings, Monotype Records… Et elle travaille ou a travaillé avec nombre de compositeurs : Hilda Paredes, Daniel de la Cuesta, Katharina Klement, Burkhard Stangl, Jorge Sánchez-Chiong…

Née en 1970, de formation classique, Isabelle Duthoit s’oriente très tôt vers les musiques d’aujourd’hui. Elle joue la musique contemporaine en travaillant avec différents ensembles tels l’atelier Instrumental du XX° siècle dirigé par Gilbert Amy , l’Ensemble Intercontemporain puis l’ensemble L’Itinéraire et rencontre de nombreux compositeurs (G. Aperghis, K. Huber, G. Amy, K. Toeplitz, D. D’Adamo, V. Globokar, G. Crumb, P. Dussapin…). Puis elle trouve son terrain de prédilection dans l’univers de l’improvisation libre. Dès 1997, elle est la complice de David Chiesa et Laurent Dailleau dans triolid et crée avec Xavier Charles, Jacques Di Donato et Tim Hodgkinson un quartet de clarinettes et autres instruments Rose and stomach. Depuis 2005 elle joue avec 4 walls + 2 (Phil Minton, Veryan Weston, Mickaël Vatcher, Luc Ex, Gail Brand).
Elle a développé seule une technique de chant singulier et très personnel; rapport aux sons primitifs et aux cris, des sons avant le langage, maniant une tessiture et des dynamiques très extrêmes. Sa formation d’instrumentiste l’amène à utiliser la voix de façon instrumentale plus qu’un chant lyrique, cherchant des jeux et des sonorités très en marge d’une pratique vocale habituelle.

© Konstantin Kalugin

>
BARRE PHILLIPS


Très heureux d’accueillir l’incroyable Barre Phillips !
Un moment jubilatoire pour une musique toujours aussi pertinente et novatrice.
À ne pas rater !

“Barre Phillips est tout simplement le meilleur bassiste que j’aie jamais entendu … Il a la technique d’un grand musicien classique et le feeling d’un Mingus. » *
Depuis cet impressionnant jugement émis en 1970, Barre Phillips n’a pas cessé d’étonner et d’enchanter son public et les critiques.

Compositeur tout autant que performeur, Barre Phillips a travaillé pour le cinéma, la danse et le théâtre.  Il a composé la musique pour une douzaine de films (Robert Kramer, Jacques Rivette, William  Friedkin, Marcel Camus, Richard Copans …).  Il a également composé une quinzaine de ballets (Carolyn Carlson, Dominique  Petit, Yette Resal, Artefacte, Julyen Hamilton …), et créé de musique pour theater notament pour Antoine Bouseiller.

Parallèlement à ces expériences Barre Phillips a continué à être présent sur les scènes du jazz, de la musique improvisée et contemporaine.  Il a enregistré 200 disques dont 40 sous son propre nom.

Partout dans le monde, Barre est constament sollicité comme soliste et improvisateur accompli.  Ses expériences sur scène couvrent presque tous les styles de jazz, de Coleman Hawkins à Keiji Haino.  Dans les années 70, son travail avec John Surman et Stu Martin (The Trio) a ouvert la voie à bien des groupes actuels.

Parmi les innombrables musiciens qui ont recherché Barre comme collaborateur, on peut citer: Archie Shepp, Chick Corea, George Russell, Lee Konitz, Ralph Towner, Charlie Mariano, Michel Portal, Albert Mangelsdorf, Jimmy Giuffre,  Paul Bley, Evan Parker, Ornette Coleman, Terje Rypdal, Benny Golson, Coleman Hawkins, Derek Bailey, Barry Guy et bien d’autres.  Pendant ses années à New York il a joué dans les big bands de Maynard Ferguson, Louis Belsen, Billy  Mays, Les Brown, Chris Swanson et comme soloiste avec le New York Philharmonic  sur L. Bernstein.  Il a accompagné les chanteurs Gloria Lynn, Sheila Jordan, Jeanne Lee, Bobby McFerrin, Jay Clayton, Colette Magny.   Il se produit depuis 1999 régulièrement avec 2 trios distincts : l’un avec Joe & Mat Maneri, l’autre avec Urs Leimgruber et Jacques Demierre.

Barre Phillips est aussi très actif dans l’enseignement. Depuis 1976, il dirige des ateliers de musique improvisée et de musique pour la danse,

Originaire de San Francisco, Barre Phillips vit dans le Sud de la France depuis 1972.

*Richard Williams – Melody Maker (GB).

 

tarifs
13€ plein tarif
11€ prévente et Montreuillois | acheter en ligne
9€ abonnés Instants Chavirés | s'abonner

_Adhérer et / ou s’abonner à l’association

Vous souhaitez soutenir les activités des Instants Chavirés ?
Merci !

Pour se faire, deux solutions : adhérer et / ou s’abonner.
(statuts compatibles)

_Adhérer_
Vous pouvez adhérer à l’association Muzziques qui gère les Instants Chavirés.
La cotisation annuelle est fixée à 10 EUROS.
Une adhésion Grand Soutien, du montant de votre choix, est biensûr possible.
Vous disposez d’une voix délibérative aux décisions de L’Assemblée Générale et vous pouvez vous faire élire au Conseil d’Administration.
Le statut d’adhérent n’implique pas de tarif préférentiel pour les concerts.

_S’abonner_
L’abonnement vous fait bénéficier d’un tarif préférentiel pour les concerts produits par les Instants Chavirés.
Par exemple, pour un plein tarif  à 13 EUROS, vous ne réglerez que 9 EUROS, vous bénéficerez donc d’une réduction de plus de 30%.
Hors tarif unique et ticket à moins de 10 EUROS.
Le montant de l’abonnement annuel est fixé à 22 EUROS.

 

Lettrages : Hélène Marian
http://www.helenemarian.com/

Comment faire ?
Vous pouvez adhérer ou vous abonner au guichet d’entrée des Instants Chavirés les soirs de concert ou par la poste en remplissant les bulletins ci-dessus accompagné(s) d’un chèque (à l’ordre de l’association Muzziques) et adressé(s) aux Instants Chavirés, 7 rue Richard Lenoir, 93100 Montreuil.

N’hésitez pas à nous appeller pour toute demande et renseignement concernant notre système d’adhésion et d’abonnement.

01 42 87 25 91


horaires
ouverture des portes 20h30 | concert à 21h00