vendredi 24 janvier 2020

OLIMPIA SPLENDID
SAMULI TANNER
BEN RUSSELL

Une soirée de concerts et de performance conçue par l’artiste, cinéaste et curateur américain Ben Russell en collaboration avec Les Instants Chavirés et présentée comme un mouvement parallèle de son exposition personnelle « La Montagne Invisible » (installation audiovisuelle multiple) au Plateau – Frac Île-de-France du 23 janvier au 5 avril 2020.

En partenariat avec Le Plateau – Frac Île-de-France.
Avec le soutien de l’Institut Finlandais – TelepART Mobility Support Platform.

>
OLIMPIA SPLENDID

Fondé en 2010 à Helsinki par les musiciennes et artistes Heta Bilaletdin, Jonna Karanka et Katri Sipiläinen, c’est en 2013 que Fonal Records sort le premier 7 pouces d’Olimpia Splendid suivi d’un LP en 2015.
Sur une base rock dissonant, boites à rythmes binaires et boucles de basse, le trio parvient avec magie à créer une musique électrique entêtante et hyper accrocheuse.
Enveloppé d’une voix sussurée et grinçante, Olimpia Splendid fait mouche à la première écoute et pourrait porter l’auditeur pendant des heures dans des contrés post noisy grunge ou post ce que vous voulez.. On dit même du groupe que c’est le “best stoner shit” et c’est à ne pas rater.

Soundcloud

>
SAMULI TANNER

Samuli Tanner est un musicien multi instrumentiste et producteur Finlandais.
Très actif sur la scène d’Helsinki, il s’est produit sous les noms de Siihhi, Worldbank et Ponytail.
Il collabore en groupe avec Clouds, Myttys, Tiiu Helinä et Uudet Jes Opot.
Son travail en solo développe un panel électronique fragmenté, jouant sur les déformations et naviguant autant entre des spectres sombres que colorés.
Une approche ouverte qui n’exclut pas les pas de danse et le bruitisme.

http://samulitanner.weebly.com/music.html

>
BEN RUSSELL

Conjuring
(25 minutes, performance, synthèse modulaire / vidéo)

Une performance audiovisuelle en direct qui manipule la synthèse analogique comme un sort à la conjuration : une montagne émerge, un sommet invisible apparaît.
Nous sommes la terre et la montagne est la terre.
Nous montons à l’infini le long de pentes chaotiques où la synesthésie se ressent, la cartographie est la modélisation, le volume (le son) est le volume (l’espace) et la forme d’onde est le chant de la montagne.

Ben Russell (1976), est un artiste américain vivant à Los Angeles, cinéaste et commissaire d’exposition. Ses films et installations remettent en question les conventions de la représentation documentaire pour produire des expériences intenses et hypnotiques. Il travaille sur le dispositif cinématographique lui-même et son potentiel d’immersion et d’identification mimétique, en particulier via les sujets de ses films : expériences collectives, états modifiés de conscience et pratiques séculaires de rituel et de transe. Sa filmographie comprend plus d’une trentaine de longs et courts métrages, dans lesquels il met en oeuvre une méthodologie qu’il considère comme relevant d’une « ethnographie psychédélique ». Il a travaillé sur l’expérience phénoménologique de la musique noise pour sa série Trypps (2005-10). Parallèlement, il s’est impliqué dans divers projets de commissariat, tels que Magic Lantern (série de projections à Providence, Rhodes Island). Il a fait partie de la Documenta 14, pour laquelle il a présenté un film, Good Luck (2017), mettant en parallèle deux univers, celui d’une communauté de travailleurs d’une petite mine d’or illégale au Suriname et celui d’une mine de cuivre d’état en Serbie. Il a également organisé à cette occasion à Athènes un festival de films et performances intitulé HALLUCINATION(S), en invitant cinéastes indépendants, musiciens, artistes plasticiens et chercheurs en cinéma à explorer collectivement le potentiel hallucinatoire du cinéma. Ses films ont fait l’objet de nombreuses expositions monographiques et projections, notamment au Centre Pompidou, au Musée d’art contemporain de Chicago ou au MoMA, et ont reçu de nombreux prix, comme le prix organisé par le Festival de Rotterdam en 2015 ou le prix Nouvelle Vague décerné par le Festival de La Roche-sur-Yon. Ses oeuvres font également partie des collections du Cnap (Paris), du FMAP (Genève) et du Musée autrichien du film (Vienne).

tarifs
13€ plein tarif
11€ prévente et Montreuillois | acheter en ligne
9€ abonnés Instants Chavirés | s'abonner

_Adhérer et / ou s’abonner à l’association

Vous souhaitez soutenir les activités des Instants Chavirés ?
Merci !

Pour se faire, deux solutions : adhérer et / ou s’abonner.
(statuts compatibles)

_Adhérer_
Vous pouvez adhérer à l’association Muzziques qui gère les Instants Chavirés.
La cotisation annuelle est fixée à 10 EUROS.
Une adhésion Grand Soutien, du montant de votre choix, est biensûr possible.
Vous disposez d’une voix délibérative aux décisions de L’Assemblée Générale et vous pouvez vous faire élire au Conseil d’Administration.
Le statut d’adhérent n’implique pas de tarif préférentiel pour les concerts.

_S’abonner_
L’abonnement vous fait bénéficier d’un tarif préférentiel pour les concerts produits par les Instants Chavirés.
Par exemple, pour un plein tarif  à 13 EUROS, vous ne réglerez que 9 EUROS, vous bénéficerez donc d’une réduction de plus de 30%.
Hors tarif unique et ticket à moins de 10 EUROS.
Le montant de l’abonnement annuel est fixé à 22 EUROS.

 

Lettrages : Hélène Marian
http://www.helenemarian.com/

Comment faire ?
Vous pouvez adhérer ou vous abonner au guichet d’entrée des Instants Chavirés les soirs de concert ou par la poste en remplissant les bulletins ci-dessus accompagné(s) d’un chèque (à l’ordre de l’association Muzziques) et adressé(s) aux Instants Chavirés, 7 rue Richard Lenoir, 93100 Montreuil.

N’hésitez pas à nous appeller pour toute demande et renseignement concernant notre système d’adhésion et d’abonnement.

01 42 87 25 91


horaires
ouverture des portes 20h00 | concert à 20h30