mercredi 24 novembre 2021

CATALINA MATORRAL
ZWEI PALMITOS
GILLES POIZAT

Belle soirée en perspective pour la release party du disque de Catalina Matorral (Marion Cousin & Borja Flames) chez nos amis du tout nouveau label Via Parigi.
Au delà de la release party, on découvrira une programmation conçue par le duo qui nous partage généreusement ses complicités et amitiés artistiques…
Welcome !

>
CATALINA MATORRAL

© Eloïse Decazes

Catalina Matorral est une comète. Catalina Matorral est un duo. Marion Cousin, Borja Flames en constituent la double tête et les quatre mains. Au début des années 2010 on les appelait June et Jim, on s’en souvient. Quelques EP troublants avant de rejoindre le label Le Saule (cette petite table chevaleresque où l’inouï tient lieu de graal, où la chanson populaire est une avant-garde et l’avant-garde une féérie). Un premier LP, Les Forts évoquait le songwriting de quelques hobos-indies claudiquants piqués d’Amérique latine et contribuait à émanciper la chanson française de ses vieilles lunes. Noche Primera allait plus loin et s’ébrouait en transes diverses et sur des modes hétérogènes, des chants africains à la musique médiévale espagnole, de Purcell à Bach. Dans un psychédélisme à la bougie, il soufflait le chaud, il soufflait le froid. Le disque qui nous occupe aujourd’hui a mûri pendant sept ans sur un arbre tordu, dans l’ombre des mues respectives de Marion et de Borja, nourri et contaminé par leurs obsessions grandissantes respectives. Obsession de la première pour les chants et danses de la péninsule ibérique (un disque nu et naturel avec le violoncelliste Gaspar Claus où le fredon tremble parmi pizzicati froncés, bourdons maigres et arpèges lancinants, un autre en compagnie du duo d’électroniciens Kaumwald, à la croisée des récits vernaculaires et de la musique expérimentale, ébouillantant des chants très quotidiens dans une production insolemment moderne). Obsession du second pour la pop savante, synthétique et furibarde (deux albums d’imprécations en éboulis, entre Moondog et Battiato, pour aller vite, deux disques de messe phosphorescente conceptuels, épidermiques et dansants).

De tout cela, Catalina Matorral est l’aberrant et réjouissant précipité. Un grand poème sériel où tout communique avec tout d’une chanson à l’autre, textes, musiques et obsessions, en un vaste cycle savamment construit. Un théâtre sonore où les androïdes rêvent de moutons électriques, un grimoire où les enluminures à main levée voisinent avec les circuits imprimés et où chaque phrase tient de la confidence indéchiffrable, du poème jivaro, de la formule à désorceler. Où le moindre son semble doué d’une pensée autonome. C’est peu dire qu’on est captivé, dès l’entame, par ce chant mixte qui va l’amble dans un vocodeur vaudou, sur un tapis roulant de basses artificielles. Les percussions cognent ou crépitent à l’orchestre au milieu des glitchs dans un paysage très inédit fait d’airain et de convulsions, quelque part entre le bocage normand et la base aérospatiale. C’est à la fois très mouvementé et très doux. La narration lunaire, les couplets entêtants et fragments pop, les synthés horizontaux, les technologies détournées : on croit parfois entendre un opéra composé par Robert Ashley ou Laurie Anderson sur un improbable livret de l’anthropologue Jeanne Favret-Saada, avec Brigitte Fontaine et Areski en hologrammes et régurgitant par surprise des bouts de folk contondant, de jazz binaire, de chanson baroque et de madrigaux fantômes. Micro-évènements, grands enchantements.
Ce disque a été écrit et enregistré à deux, à tâtons n’interdisant pas la fièvre, en sept années comme on a dit, puis illuminé à terme par les furtives apparitions d’amis fidèles : Gaspar Claus au violoncelle, Igor Estrabol à la clarinette, à la trompette et au bugle, Renaud Cousin à la batterie, Ernest Bergez au violon et au mix coloriste de rebouteux-laboratin.
À la croisée des mondes, des époques et des humeurs, Catalina Matorral invente littéralement et en musique une science-fiction curieusement rurale, confond poésie et magie blanche, met la chanson française en tension permanente entre le cosmos et le fumier.
Notons que c’est à l’enthousiasme d’Hisham Mayet, fondateur des mythiques Sublime Frequencies et grand collecteur de musiques sans frontières, qu’on doit de voir aujourd’hui publié par Via Parigi, nouveau label prometteur, cet étourdissant astéroïde qui est une comptine, qui est un trou noir.
Sing Sing

https://viaparigi.bandcamp.com/album/catalina-matorral

>
ZWEI PALMITOS

Zwei palmitos est un projet en duo où se rencontrent le chant et la danse, le concert et la performance, les pratiques de Catherine Hershey et de Madeleine Fournier. Elles performent ce tour de chant, créé en Octobre 2018 aux Ateliers Claus à Bruxelles, de club de jazz en galerie d’art.
Featuring Johann Nöhles

« drôle, déstabilisant et inquiétant, grimaçant et tordu
une féérie grimaçante au dialogue corporel et gestuel entre le rituel archaïque et la cérémonie enfantine.
un art de la surprise
ce n’est jamais vraiment un pastiche parce que le sacré ou la folie ne sont pas loin
féministe et hyper engagé
on croit avoir attrapé une sorte de grâce puis quelque chose vient dynamiter ce qui pourrait être une posture
chaque cadence semble contenir sa propre géométrie »

>
GILLES POIZAT

© Gilbert Guillaumond

Solo bugle, synthé modulaire et voix

Comme comparer c’est fabriquer des paysages, je n’hésiterai pas à dire que ses chansons convoquent à l’écoute ici les ombres, là les reflets d’un Robert Wyatt épileptique, d’un Arto Lindsay complètement lunaire, d’un Jad Fair walserien, ou d’un André Dhôtel défoncé aux disques de Syd Barrett, d’un Stan Laurel possédé par l’âme de Chet Baker ou vice versa, d’un John Dowland naufragé sur l’ile de la tortue.
Gilles Poizat répugne aux démonstrations de force, et préfère jeter ses dés dans l’air, qui sont des ritournelles, petites danseuses plus ou moins enflammées et les regarder amoureusement tourner et s’avancer partout à la fois à la façon de tornades miniatures.
ça peut paraître exagéré mais réellement, dans ses vignettes pas moins tendres qu’emportées, où la musique est partout partout partout, je trouve toujours mille et une raison d’aimer la vie un plus intensément, c’est à dire patiemment et simplement (puisque écouter Gilles Poizat c’est comme suivre le cours d’un ruisseau, comme apprendre à reconnaître les oiseaux, comme lancer le petit sur un vélo sans les petites roues pour la première fois, comme la surprise du premier baiser qui recommence etc etc).  Sing Sing

http://gillespoizat.free.fr/
https://gillespoizat.bandcamp.com/album/champignon-flamme

>
Et avec le flyer, c’est encore mieux !
Signé Borja Flames

tarifs
13€ plein tarif
11€ prévente et Montreuillois | acheter en ligne
9€ abonnés Instants Chavirés | s'abonner

_Adhérer et / ou s’abonner à l’association

Vous souhaitez soutenir les activités des Instants Chavirés ?
Merci !

Pour ce faire, deux solutions : adhérer et / ou s’abonner.
(statuts compatibles)

_S’abonner

L’abonnement annuel fixé au prix de 22 EUROS vous permet de bénéficier du tarif de 9 EUROS (au leiu de 13 EUROS) pour les concerts produits pas les Instants Chavirés.

_L’adhésion

Vous pouvez adhérer à l’association Muzziques qui gère les Instants Chavirés.
La cotisation annuelle est fixée à 10 EUROS minimum.
L’adhésion est valable un an, de date à date.
Une adhésion Soutien, du montant de votre choix, est bien sûr possible.
Le statut d’adhérent n’implique pas de tarif préférentiel pour les concerts.

_Adhérer par courrier postal_

Par chèque à l’ordre de l’association Muzziques.
Remplir ou recopier sur papier libre, le coupon ci-dessous.

_Adhérer en ligne_

Vous pouvez adhérer en ligne via la plateforme paiement 100% sécurisé, HelloAsso.
https://www.helloasso.com/associations/instants-chavires-muzziques

Merci de remplir le formulaire avec votre adresse postale de façon à pouvoir vous envoyer votre carte d’adhérent et ponctuellement, nos dépliants et programmes.

Lettrages : Hélène Marian
http://www.helenemarian.com/

_L’association_

Les Instants Chavirés sont depuis 1991 un lieu de diffusion, situé à Montreuil (93), pensé comme un laboratoire des musiques improvisées, expérimentales, bruitistes. Son annexe, l’ancienne brasserie Bouchoule, propose un autre regard autour des arts visuels et sonores. Deux lieux pour un même partage d’une certaine création contemporaine.

Les Instants Chavirés sont impliqués dans le domaine des musiques expérimentales et rendent compte de ses multiples formes, générations, origines et approches. La programmation musicale des Instants Chavirés se définit par la diffusion et la production de concerts et de résidences d’artistes.
Près de 3250 concerts ont été proposés en 30 ans d’existence.

Les Instants Chavirés engagent depuis 2002 des actions pédagogiques et culturelles en direction de différents publics éloignés ou non des pratiques artistiques. Ces activités sont menées par des artistes intervenants musiciens ou plasticiens, professionnels et pédagogues.

Fondée en 1988, L’association Muzziques (régie par les dispositions de la loi du 1er juillet 1901) gère les activités des Instants Chavirés.
Elle a pour objet la création, la production, la diffusion et la promotion de spectacles vivants, des arts visuels, de leurs supports et activités annexes et connexes.
Le siège social est établi au 7 Rue Richard Lenoir 93100 Montreuil.

L’échelon associatif est primordial pour le dynamisme de l’association, indispensable au fonctionnement et à la pérennité de la structure.

_ Tout adhérent à l’association Muzziques est membre actif et dispose d’une voix délibérative aux décisions de L’Assemblée Générale. Il se doit de participer ou de se faire représenter par un tiers à cette dernière. Ce tiers doit être membre de l’association Muzziques.

_ Tout adhérent peut se faire élire au Conseil d’Administration.

Votre implication à divers degrés, du plus petit au plus grand est vitale.

À noter : La cotisation d’adhésion annuelle est de 10€ minimum et ne s’accompagne pas du tarif préférentiel pour les événements.

Grand merci à vous toutes et tous

Association Muzziques / Instants Chavirés

N’hésitez pas à nous appeler pour toute demande et renseignement concernant notre système d’adhésion et d’abonnement.

01 42 87 25 91


horaires
ouverture des portes 20h00 | concert à 20h30