Carte blanche JÉRÔME NOETINGER #1
DISCORDES
BENOÎT KILIAN
IKI

Les 15, 16 et 17 octobre 2020 : carte blanche à Jérôme Noetinger.
Hyperactif depuis le milieu des années 80, la musique expérimentale lui doit beaucoup – en tant que musicien biensur – mais aussi en tant que distributeur, diffuseur, rédacteur…
Féru de musiques électroacoustiques et de cinéma expérimentale, il a été programmateur de l’Audible Festival (production Instants Chavirés / Théâtre L’Echangeur) de 2011 à 2016.
Pour ce qui est de son approche artistique, on peut dire qu’il a révolutionné l’usage du magnétophone à bandes Revox dans les domaines de l’improvisation, du cinéma expérimentale voire de l’installation…
On retrouvera à ses côtés, durant ces 3 jours (2 soirées de concerts aux Instants Chavirés, les 15 & 16,  et une performance en fin d’après-midi le samedi 17 à L’Ancienne Brasserie Bouchoule) : Aude Romary, Benoit Kilian, Isabelle Duthoit, Anthony Laguerre, Angelica Castello, Natacha Muslera, Christophe Cardoen, Lionel Fernandez & Liz Rácz.

: Programme du jeudi 15 octobre :
Discordes (Aude Romary et Jérôme Noetinger)
Benoit Kilian
Iki (Isabelle Duthoit et Anthony Laguerre)

+ d’infos à venir

©Christian Gnass

Le CV >

Compose des musiques concrètes en studio et pratique l’improvisation sur scène et chez lui avec un dispositif électroacoustique regroupant selon les envies, magnétophones à bande, table de mixage, synthétiseurs analogiques, hauts-parleurs, micros et électronique…
Réalise également des conférences ou des ateliers autour de la musique concrète, de l’improvisation, des questions de distribution et de production, et des parallèles avec le vin naturel…
Joue en solo ou accompagné.
Dirige Metamkine, catalogue de vente par correspondance spécialisé dans les musiques électroacoustiques et improvisées, de sa création en 1987 jusqu’en avril 2018.
Membre du comité de rédaction du magazine trimestriel Revue & Corrigée de 1989 à 2014.
Membre de l’équipe du 102 rue d’Alembert à Grenoble de 1989 à 1998 : programmation cinéma et musique.

http://vimeo.com/12104897
http://vimeo.com/11874389
http://vimeo.com/105279691
http://metamkine.free.fr

>
À noter :
Jérôme Noetinger en compagnie de Stefano Canapa, dirigera un atelier improvisation / image le week-end des 10 et 11 octobre aux Instants Chavirés (Infos et inscriptions début septembre).

À l’invitation de Light Cone, Jérôme Noetinger propose une séance de Cinéma pour l’oreille (films et pièces sonores), le mercredi 14 octobre au Luminor Hôtel de Ville (Paris IV).
https://lightcone.org/

Carte blanche JÉRÔME NOETINGER #3
REVOX, PAPIER, CISEAU
(LIZ RÀCZ et JÉRÔME NOETINGER)
Ancienne Brasserie Bouchoule 16h00 – Entrée libre

Les 15, 16 et 17 octobre 2020 : carte blanche à Jérôme Noetinger.
Hyperactif depuis le milieu des années 80, la musique expérimentale lui doit beaucoup – en tant que musicien biensur – mais aussi en tant que distributeur, diffuseur, rédacteur…
Féru de musiques électroacoustiques et de cinéma expérimentale, il a été programmateur de l’Audible Festival (production Instants Chavirés / Théâtre L’Echangeur) de 2011 à 2016.
Pour ce qui est de son approche artistique, on peut dire qu’il a révolutionné l’usage du magnétophone à bandes Revox dans les domaines de l’improvisation, du cinéma expérimentale voire de l’installation…
On retrouvera à ses côtés, durant ces 3 jours (2 soirées de concerts aux Instants Chavirés, les 15 & 16,  et une performance en fin d’après-midi le samedi 17 à L’Ancienne Brasserie Bouchoule) : Aude Romary, Benoit Kilian, Isabelle Duthoit, Anthony Laguerre, Angelica Castello, Natacha Muslera, Christophe Cardoen, Lionel Fernandez & Liz Rácz.

: programme du samedi 17 octobre :
Performance entre 16h00 et 19h00
Entrée libre dans le cadre de l’exposition d’Arnaud Vasseux
Ancienne Brasserie Bouchoule
2 rue Emile Zola, Montreuil
(150 mètres avant la salle de concert des Instants Chavirés)

© Miyuki Jokiranta

Revox, papier, ciseaux
Liz Ràcz : papier et crayons
Jérôme Noetinger : magnétophone à bandes Revox B77

L’inscription d’un geste répété sur une feuille de papier s’enregistre dans le continuum d’une boucle magnétique. Une inscription du son et du dessin pendant deux heures.Puis les traces restent visibles pendant encore une heure.

Liz Ràcz dessine sur un rouleau de papier qui se déploie au fur et à mesure de l’action. Un geste singulier qui lentement se révèle. Jérôme Noetinger enregistre sur bande magnétique ce geste pour le fixer, le répéter, le transformer… Une auscultation du détail.

Revox, paper, scissors 2017

© Miyuki Jokiranta

>
À noter :
Jérôme Noetinger en compagnie de Stefano Canapa, dirigera un atelier improvisation / image le week-end des 10 et 11 octobre aux Instants Chavirés (Infos et inscriptions début septembre).

À l’invitation de Light Cone, Jérôme Noetinger propose une séance de Cinéma pour l’oreille (films et pièces sonores), le mercredi 14 octobre au Luminor Hôtel de Ville (Paris IV).
https://lightcone.org/

Carte blanche JÉRÔME NOETINGER #2
ANGELICA CASTELLO, NATACHA MUSLERA
& JÉRÔME NOETINGER
CHRISTOPHE CARDOEN
LIONEL FERNANDEZ

Les 15, 16 et 17 octobre 2020 : carte blanche  Jérôme Noetinger.
Hyperactif depuis le milieu des années 80, la musique expérimentale lui doit beaucoup – en tant que musicien biensur – mais aussi en tant que distributeur, diffuseur, rédacteur…
Féru de musiques électroacoustiques et de cinéma expérimentale, il a été programmateur de l’Audible Festival (production Instants Chavirés / Théâtre L’Echangeur) de 2011 à 2016.
Pour ce qui est de son approche artistique, on peut dire qu’il a révolutionné l’usage du magnétophone à bandes Revox dans les domaines de l’improvisation, du cinéma expérimentale voire de l’installation…
On retrouvera à ses côtés, durant ces 3 jours (2 soirées de concerts aux Instants Chavirés, les 15 & 16,  et une performance en fin d’après-midi le samedi 17 à L’Ancienne Brasserie Bouchoule) : Aude Romary, Benoit Kilian, Isabelle Duthoit, Anthony Laguerre, Angelica Castello, Natacha Muslera, Christophe Cardoen, Lionel Fernandez & Liz Rácz.

: Programme du vendredi 16 octobre :
Angelica Castello, Natacha Muslera & Jérôme Noetinger
Christophe Cardoen
Lionel Fernandez

+ d’infos à venir

© Sophie Agnel

Le CV >

Compose des musiques concrètes en studio et pratique l’improvisation sur scène et chez lui avec un dispositif électroacoustique regroupant selon les envies, magnétophones à bande, table de mixage, synthétiseurs analogiques, hauts-parleurs, micros et électronique…
Réalise également des conférences ou des ateliers autour de la musique concrète, de l’improvisation, des questions de distribution et de production, et des parallèles avec le vin naturel…
Joue en solo ou accompagné.
Dirige Metamkine, catalogue de vente par correspondance spécialisé dans les musiques électroacoustiques et improvisées, de sa création en 1987 jusqu’en avril 2018.
Membre du comité de rédaction du magazine trimestriel Revue & Corrigée de 1989 à 2014.
Membre de l’équipe du 102 rue d’Alembert à Grenoble de 1989 à 1998 : programmation cinéma et musique.

http://vimeo.com/12104897
http://vimeo.com/11874389
http://vimeo.com/105279691
http://metamkine.free.fr

>
À noter :
Jérôme Noetinger en compagnie de Stefano Canapa, dirigera un atelier improvisation / image le week-end des 10 et 11 octobre aux Instants Chavirés (Infos et inscriptions début septembre).

À l’invitation de Light Cone, Jérôme Noetinger propose une séance de Cinéma pour l’oreille (films et pièces sonores), le mercredi 14 octobre au Luminor Hôtel de Ville (Paris IV).
https://lightcone.org/

#Quasi résidence
HASRET

Quasi résidence, est un dispositif dans le cadre des soirées Quasi aux Instants Chavirés.
À chaque rendez-vous mensuel, une même formation locale s’y produit et développe une pratique autour de l’expérimentation, l’improvisation et la composition.

Après Le Montreuil Quasi No, La Banque de Jeu de Pharaon qui ont inauguré ce dispositif en 2019, puis Leandro barzabal début 2020, c’est le duo Hasret qui se produira à chaque soirée Quasi d’octobre à décembre.

Une façon d’appréhender et d’approfondir de manière régulière la situation de concerts…

Retrouvez Hasret en concert aux Instants Chavirés dans le cadre des soirées Quasi, les 27 octobre, 24 novembre et 8 décembre.

Hasret, s’articule autour de d’instruments accoustiques soundfield recording, tapesloops et pédales d’effets à la recherche du chaos d’événement singulier.
Aves des membres Teknomom, Forme Étrangère…

https://www.facebook.com/HASRETBAND
https://hasret.bandcamp.com/releases

WE USE COOKIES & AL

En résidence du 2 au 4 puis du 7 au 9 septembre 2020

Du bruitisme anarchique aux pulsations électro-noise, We Use Cookies est un set-up live où ruptures de formes et textures instables donnent corps à une réalité rugueuse et radicale.
Simon Henocq et Romain Allard sont en résidence aux Instants Chavirés pour en imaginer une expansion videoprojetée. La main du musicien, guidée par le dispositif vidéo, dessine et compose au public une architecture sonore et visuelle en perpétuelle déconstruction.

Création le 15 octobre au Génerateur pour l’inauguration du Lavoir Numérique.

https://vimeo.com/266505161

https://www.collectifcoax.com/artist/we-use-cookies

En collaboration avec Coax dans le cadre de Zone De Silence.

AU SEUIL DU VENT
JACQUES PUECH

>
AU SEUIL DU VENT

©Hesse & Romier

Le projet « Au seuil du Vent » est né de la rencontre entre un compositeur – Guilhem Lacroux – et un luthier – Olivier Féraud. Son objectif initial est de confier au luthier la tâche de réaliser un instrument multiple dont le but est de rendre audible les recherches sonores et musicales du compositeur.

Il s’agit, grâce aux timbres de ces nouveaux instruments et aux possibilités de modalités singulières, de faire glisser l’auditeur du jour à la nuit, d’aller vers un changement d’état perceptif, de partager une musique du nocturne.

Guilhem Lacroux / tetracorde I ~ virga, direction artistique
Perrine Bourel / tetracorde II ~ pes
Yann Gourdon / tetracorde III ~ torculus
Clément Gauthier / tetracorde IV ~ punctum

Résidence d’écriture : GMEA (Albi) du 2 au 6 décembre 2019.Résidences de création : Festival de la Chaise Dieu du 17 au 21 février 2020 ; Les Instants Chavirés (Montreuil) du 2 au 6 mars 2020 ; La Grange des Vachers (Blanlhac) du 19 au 22 mai 2020.

http://www.la-novia.fr/

>
JACQUES PUECH

© Yann Cabello

Jacques Puech a demandé aux compositeurs contemporains Yann Gourdon et Guilhem Lacroux d’écrire des pièces pour son instrument, la cabrette. Il s’agit par ce procédé d’explorer de nouveaux modes de jeu, de nouveaux biais, de nouveaux chemins sur lesquels entrainer cet instrument. Par ces pièces, les compositeurs et le musicien révèlent les possibilités sonores de l’instrument, son champ d’expression et l’emmène dans des zones jusque là peu explorées.

Jacques débute à l’âge de 7 ans l’apprentissage de la cabrette, inscrite dans le paysage musical du sud du Cantal dans lequel il grandit. Au contact des musiques de tradition orale d’un côté et des musiques expérimentales de l’autre, il emmène la cabrette dans les eaux vives de la variation tout en développant un style proche de l’animalité première du son de cette cornemuse.
A 26 ans il choisit de vivre de sa musique et se forme notamment à l’enseignement artistique au CEFEDEM ARA. En Parallèle, il développe sa pratique du chant en s’appuyant sur les styles des musiques traditionnelles du Massif Central et c’est comme membre du collectif La Nòvia qu’il s’ouvre à de nouvelles expériences sonores et qu’il affine ses choix musicaux. Fort de son expérience militante dans l’association d’éducation populaire Les Brayauds-CDMDT63, il revêt les habits du collecteur, allant à la rencontre des habitants du Massif Central dans le cadre de son activité à l’AMTA.

CHRISTINE WODRASCKA, JEAN-LUC CAPPOZZO
& GERRY HEMINGWAY

2e étage
Christine Wodrascka
Piano
Jean Luc Cappozzo  Trompette
Gerry Hemingway Batterie

Issus de la même génération, la pianiste Christine Wodrascka, le trompettiste Jean-Luc Cappozzo et le batteur Gerry Hemingway font partie de ces musiciens qui ont vécu cette époque folle et riche de la musique improvisée occidentale, née de l’audace et de l’expérience. A les écouter échanger les notes et les sons, on comprend instantanément que cette union est une évidence de plaisir, de partage, d’humanité, toujours au service de la musique. Tout en pudeur et en simplicité, ils nous ouvrent les portes de leur univers et nous invitent, le temps d’un concert, à explorer avec eux un imaginaire en mouvement.

Personnalité de prime abord discrète, Christine Wodrascka cultive les paradoxes et les extrêmes. Elle ne cesse de repousser les limites du piano, du solo à l’orchestre, en passant par le duo et le trio. Fascinée par le jeu en miroir, Christine Wodrascka aime malaxer le son avec d’autres pianistes comme Sophie Agnel, ou Betty Hovette, notamment dans le projet Iana. Elle joue également en duo avec d’autres instrumentistes comme Ramon Lopez, Jérôme Lacoste (Erythro, 2016), et plus particulièrement avec le guitariste Jean-Yves Evrard. Adepte des formations intimistes, Christine Wodrascka expérimente le jeu en trio (2e étage avec Jean-Luc Cappozo et Gerry Hemingway…) et fonde en 2016 le trio avec Jean-Yves Evrard et Fred Frith. Éprise d’un goût pour la création musicale collective, elle développe aussi son jeu au sein de grands ensembles qu’elle dirige, comme l’Ensemble FM.. Amoureuse de l’insaisissable et de l’inconnu, Christine Wodrascka a joué et joue régulièrement avec des figures de la musique improvisées lors de rencontres ponctuelles (avec Daunik Lazro, Joëlle Léandre, Evan Parker, Fred Van Hove, Dennis Charles, et bien d’autres…). Dernièrement, elle s’aventure également sur le terrain de la musique électronique, aux côtés de son fils Thomas Romain.

http://www.freddymorezon.org/

Jean-Luc Cappozzo, trompettiste incontournable de la scène européenne, a aussi bien travaillé le jazz, la musique classique que la musique traditionnelle.
La rencontre en 1984 avec Dizzy Gillespie qui l’invite à participer à son concert fut déterminante. Il a obtenu en 1988 le diplôme d’état de professeur de jazz et ouvre une classe de jazz à Roanne où il est professeur de trompette. Il a participé à de nombreux projets de scène : collectif ARFI, 5tet de Louis Sclavis, Grand Lousadzak de Claude Tchamitchian. 5tet de Sophia Domancich, 4tet de Denis Fournier, 5tet de Joëlle Léandre… Il a créé un quartet avec Jean Aussanaire, Rémi Charmasson et Bernard Santacruz et une pièce musicale « Du Vent chez Johannes » avec le quatuor à cordes Johannes. Il a rejoint en 2005 l’orchestre mythique européen : le Globe Unity Orchestra. Il compose divers duos avec les contrebassistes Joëlle Léandre ou Eric Brochard, la chanteuse Géraldine Keller, le batteur Paul Lovens, le tubiste Michel Godard, le pianiste Umberto Petrin et les trompettistes Axel Dörner ou Herb Robertson.

“Jean-Luc Cappozzo, sa voix unique, son intelligence dramatique … lyrique quand la poésie l’exige, facétieux quand l’humour l’emporte.”
J. Pagier  Improjazz

https://www.jlcappozzo.fr/

Gerry Hemingway
Mélodiste héritier des batteurs compositeurs de Roach à Motian, compagnon explorateur des déconstructions élaborées de Braxton, percussionniste maître tambours au swing minutieusement déréglé, réinventé, aventurier d’un free-funk avec ses partenaires déjantés de BassDrumBone, Mark Hélias et Ray Anderson, animateur de quartet et quintet originaux, où se croisent la fine fleur des improvisateurs des avant-gardes américaines et européennes, clarinette de Byron, trombone de Wiebros, violoncelle de Reijseger, trompette de Roberston, ténor d’Eskelin, anches de Moore et Noriega, ce duelliste percussif avec le piano taylorien de Marilyn Crispell, creuse depuis trois décennies le sillon d’un jazz sans frontières…
Christian Pouget

https://www.gerryhemingway.com/

TIMOTHÉE QUOST seul
Ancienne Brasserie Bouchoule
17h00 – Entrée libre

Dans le cadre de Poisson cathédrale, exposition de Arnaud Vasseux.
À  17h00 – entrée libre – jauge limitée.
Ancienne Brasserie Bouchoule
2 rue Emile Zola, 93100 Montreuil.

Compositeur, trompettiste, improvisateur, ce jeune musicien aime naviguer et confronter différentes esthétiques musicales, questionnant sans cesse leurs frontières et leurs expressivités.

Ici s’opère le détournement d’une trompette en véritable tube sonore dont le musicien extrait souffles, percussions, mélodies de larsen : il en résulte une poésie électroacoustique à la l’architecture animale, un conte sonore aux lignes brutes et fines.

voir
écouter
www.tquost.com

LÊ QUAN NINH
Ancienne Brasserie Bouchoule
17h00 – Entrée libre

Dans le cadre de Poisson cathédrale, exposition de Arnaud Vasseux.
À  17h00 – entrée libre – jauge limitée.
Ancienne Brasserie Bouchoule
2 rue Emile Zola, 93100 Montreuil.

© Christine Pagier

De formation classique, le percussionniste Lê Quan Ninh mène depuis le début des années 80 une activité musicale partagée entre interprétation de la musique contemporaine et improvisation libre.

Il fut un des membres fondateurs du Quatuor Hêlios, ensemble de percussion de 1986 à  2012 (créations de Jean-Pierre Drouet, George Lewis, Kaija Saariaho, Jean-Christophe Feldhandler, Daniel Koskowitz, Vinko Globokar, Giorgio Battistelli, Chrichan Larson, Georges Aperghis, etc.)

Avec la violoncelliste Martine Altenburger, il fonde en 2006 l’ensemble]h[iatus, un ensemble de musique contemporaine dont ses membres sont à la fois interprètes et improvisateurs (créations de Vinko Globokar, Peter Jakober, Steffen Krebber, Jennifer Walshe, Anthony Pateras, etc.)

Il est l’un des conseillers artistiques de l’Association Ryoanji et du festival Le Bruit de la Musique qui développent – en Limousin principalement mais aussi bien au-delà  – un travail de création, de sensibilisation et de transmission consacrée à  la création musicale contemporaine.

En tant qu’improvisateur, il s’est consacré à plusieurs formations régulières avec des artistes comme Daunik Lazro, Michel Doneda, Beñat Achiary, Dominique Regef, Paul Rogers, Frédéric Blondy, Peter Kowald, …) et en a rencontré plus occasionnellement un très grand nombre d’autres.

Il entretient une relation privilégiée avec la danse (Fine Kwiatkowski, Patricia Kuypers, Kirstie Simson, Franck Beaubois, Masaki Iwana, Michel Raji, Yukiko Nakamura, Moeno Wakamatsu, Olivia Grandville, Clara Cornil, …).

Il fut l’un des membres fondateurs de l’association La Flibuste à Toulouse de 1988 à 2002, un collectif d’improvisateurs de toutes disciplines (musique, danse, cinéma et vidéo expérimentale, performance, etc.) et a participé quelques années au collectif Ouïe/Dire.

Il publie en 2010 aux éditions Mômeludies Improviser librement – Abécédaire d’une expérience dont une édition révisée et augmentée est parue en 2014. Cet ouvrage a été traduit en anglais et disponible aux éditions Publication Studio. Un addendum 2018 est disponible à la lecture dans la Revue des Ressources.

Il travaille actuellement à la création de « A l’ombre des nombres » un spectacle musical en rapport avec les mathématiques, avec également la violoncelliste Martine Altenburger et la chanteuse Aurélie Maisonneuve. (Co-production Athénor-CNCM de Saint-Nazaire / Association Ryoanji).
Il participe au projet de la violoncelliste Séverine Ballon : « Je suis honorée d’être née dans ta tête » avec également le clarinettiste Joris Rühl et la comédienne Edith Proust. (Production La Muse en Circuit).
Il fait partie de l’équipe du projet de Lionel Palun « Dans l’incertitude des champs de photons », co-mis en scène par Isis Fahmy avec Nicolas Fine et Christelle Legroux (production L’Hexagone – Scène Nationale de Meylan).

https://www.lequanninh.net

#Quasi – entrée libre
AVC
LEANDRO BARZABAL
HASRET
VULCANIZADORA

Parceque QUASI tout et QUASI mensuel.
QUASI (AKA Q since 2009) est un moment à part et convivial au sein de la programmation des Instants Chavirés. Toujours centré sur la scène expérimentale locale, celle qui a le droit de déraper et de mordre sur les marges, on y découvre, en vrac et empilés, rencontres et formations inédites, tentatives électriques, noise, improv, free, in progress, électroniques… Tout peut quasiment arriver.. ou pas.

Le projet résident de cette rentrée est Hasret.
Le duo se produira sous différente forme ou pas, d’octobre à décembre.

Rejoignez la page QUASI sur FB

>
LEANDRO BARZABAL


Session rattrapage !
Apres un solo en janvier, une rencontre pour une performance inédite en février avec Jeune Fille Orrible, troisième et dernier volet Quasi guitare régenerescence.

Actuellement vivant à Paris. Leandro Barzabal développe des expériences physico-musicales depuis 2001. Au travers de la guitare électrique, qui est soumise à diverses contraintes, il travaille sur la rupture de l’instrument tout en produisant une succession esthétique de sons.

https://leandrobarzabal.bandcamp.com/
https://vimeo.com/leandrobarzabal

>
AVC

Punk Noise.
Une porte d’entrée vers la sortie.
Une cassette sortie fin 2019 chez P12.

https://avcmusic1.bandcamp.com/album/avc
video

>
VULCANIZADORA

Le projet de musique électronique Vulcanizadora est composé en direct par Duncan Pinhas et Elric Menant. Une alliance de vibrations contemplatives claires /obscures, d’arpèges entêtants et de rythmes de fer.
Leur performance, chaque fois différente, se construit progressivement avec transitions sur le fil, créations instantanées hypnotiques.
Forger la matière, alliance moléculaire de la vulcanisation, la danse d’Isadora peut-être, Vulcanizadora tire surtout son nom des échoppes de réparation de pneu des bords de routes mexicaines.
Vulcanizadora sort son 2eme album « Halos », fruit de quelques années d’enregistrements et d’évolutions.

https://www.daheardit-records.net/fr/discography/dhr-44#release
https://vulcanizadora.bandcamp.com

>
HASRET

Hasret, s’articule autour de d’instruments accoustiques soundfield recording, tapesloops et pédales d’effets à la recherche du chaos d’événement singulier.
Aves des membres Teknomom, Forme Étrangère…

https://www.facebook.com/HASRETBAND
https://hasret.bandcamp.com/releases