mardi 21 janvier 2020

#Carte blanche
JOËLLE LÉANDRE & SERGE TEYSSOT-GAY
« Trans »

20, 21 & 22 janvier 2020.
Carte blanche à Joëlle Léandre
Instants Chavirés
#2

Trois jours de musique pour fêter ensemble les 60 ans de pratique de Joëlle Léandre, figure unique des musiques improvisées et expérimentales.
De la puissance poétique du trompettiste Jean-Luc Cappozzo, en passant par les incursions électriques de Serge Teyssot-Gay et la virtuosité free des new-yorkais Mat Maneri et Gerald Cleaver.. c’est bel et bien un hymne à la création collective, à la liberté et à l’improvisation que nous propose Joëlle Léandre tout au long de sa carte blanche.

Contrebassiste, improvisatrice et compositrice, avec ses plus de 180 apparitions discographiques, Joëlle Léandre est une des figures dominantes des musiques nouvelles et improvisées. Musique d’orchestre, musique contemporaine, jazz ou improvisation, elle joue de la contrebasse comme personne. Ses activités de créatrice et d’interprète, tant en solo qu’en ensemble, l’ont conduite sur les plus prestigieuses scènes européennes, américaines et asiatiques.

En 1976, l’artiste reçoit pour une année la Creative Associate of the Arts, Buffalo New-York. Elle est lauréate en 1981 de la Villa Médicis hors-les-murs. Outre-Atlantique, elle a travaillé avec Merce Cuningham, Morton Feldman, John Cage, qui lui a dédié ses œuvres, tout comme Giacinto Scelsi, Philippe Fénelon, Philippe Hersant, Steve Lacy, José Luis Campana, Betsy Jolas, Aldo Clementi…
À l’aise avec l’Orchestre comme en musique contemporaine, elle s’est produite avec l’Itinéraire, l’Ensemble InterContemporain et l’ensemble 2E2M.
Elle a également collaboré avec les plus grands noms du jazz et de l’improvisation, comme Derek Bailey, Anthony Braxton, George Lewis, Evan Parker, Irene Schweizer, William Parker, Barre Phillips, Pascal Contet, Steve Lacy, Lauren Newton, Peter Kowald, Urs Leimgruber, Mat Maneri, Roy Campbell, Fred Frith, John Zorn, Mark Naussef, Marilyn Crispell, India Cooke…
Une quarantaine de compositeurs ont composé pour son instrument, certaines partitions lui sont dédiées.
Au chapitre de la danse contemporaine, elle est sollicitée par des chorégraphes et danseurs tels que Yano, Dominique Boivin, Mathilde Monnier, Elsa Wolliaston, Josef Nadj.
Elle a été nommée Chevalier dans l’Ordre National du Mérite.

Une figure incontournable qui propose également en amont de sa carte blanche de partager sa musique et transmettre son approche de l’improvisation à 11 musicien.ne.s dans le cadre d’un Week-end d’improvisation aux Instants Chavirés les 11 et 12 janvier (renseignements et inscriptions via ce lien).

En savoir plus sur Joëlle Léandre (articles, interviews…) >
http://www.joelle-leandre.com/press/

> Au programme de ce mardi 21 janvier >

Joëlle Léandre contrebasse
Serge Teyssot-Gay guitare

Duo ? Duo ! Qui part d’une rencontre à peine prévue, à même la scène, et se transforme, et se forme en « trans ».

Trans, c’est le nom du binôme composé de Joëlle Léandre et Serge Teyssot-Gay. Joëlle Léandre, fantastique jongleuse contrebassiste, voyageuse avec son instrument, mais aussi voyageuse « de » son instrument. La contrebasse, pratiquée en savante, en précision, corsetée aussi par les us et coutumes de la musique « comme il faut », puis libérée au contact de certains grands, comme John Cage (il en est question) ou Steve Lacy. Sur le bout des doigts, l’instrument.

Serge Teyssot-Gay, électrique guitariste multifacette, cofondateur du groupe Noir Désir bien sûr, mais aussi de plein d’autres projets comme Interzone (avec l’oudiste Khaled Aljaramani) ou Zone libre, avec lequel il s’est rapproché de la rappeuse Casey et du rappeur Hamé. Voyageur multiple lui aussi, autodidacte, façonneur de son propre instrument, de sa manière. L’une et l’autre se combinent dans l’improvisation, font la place au son de l’autre. La conversation, qui a lieu dans la cuisine de Joëlle Léandre, qui fut aussi un lieu d’enregistrement musical, dérive bientôt sur la musique, l’esprit de l’improvisation, les questions de pouvoir dont on doit se débarrasser, et la musique qu’on suit plus qu’on ne la joue quand elle se confond avec la vie.

France Culture

http://sergeteyssot-gay.fr/

tarifs
13€ plein tarif
11€ prévente et Montreuillois | acheter en ligne
9€ abonnés Instants Chavirés | s'abonner

_Adhérer et / ou s’abonner à l’association

Vous souhaitez soutenir les activités des Instants Chavirés ?
Merci !

Pour se faire, deux solutions : adhérer et / ou s’abonner.
(statuts compatibles)

_Adhérer_
Vous pouvez adhérer à l’association Muzziques qui gère les Instants Chavirés.
La cotisation annuelle est fixée à 10 EUROS.
Une adhésion Grand Soutien, du montant de votre choix, est biensûr possible.
Vous disposez d’une voix délibérative aux décisions de L’Assemblée Générale et vous pouvez vous faire élire au Conseil d’Administration.
Le statut d’adhérent n’implique pas de tarif préférentiel pour les concerts.

_S’abonner_
L’abonnement vous fait bénéficier d’un tarif préférentiel pour les concerts produits par les Instants Chavirés.
Par exemple, pour un plein tarif  à 13 EUROS, vous ne réglerez que 9 EUROS, vous bénéficerez donc d’une réduction de plus de 30%.
Hors tarif unique et ticket à moins de 10 EUROS.
Le montant de l’abonnement annuel est fixé à 22 EUROS.

 

Lettrages : Hélène Marian
http://www.helenemarian.com/

Comment faire ?
Vous pouvez adhérer ou vous abonner au guichet d’entrée des Instants Chavirés les soirs de concert ou par la poste en remplissant les bulletins ci-dessus accompagné(s) d’un chèque (à l’ordre de l’association Muzziques) et adressé(s) aux Instants Chavirés, 7 rue Richard Lenoir, 93100 Montreuil.

N’hésitez pas à nous appeller pour toute demande et renseignement concernant notre système d’adhésion et d’abonnement.

01 42 87 25 91


horaires
ouverture des portes 20h30 | concert à 21h00