du 06 mars au 10 mars 2023

CLASSE VILLE
Haïkus sonores
PHILIPPE FOCH

En partenariat avec la Maison Populaire (Montreuil).

Philippe Foch propose à une classe de CE2 de l’école élémentaire Berthelot (Montreuil) de travailler autour de haïkus sonores à travers différentes matières et objets mis en son.

Un haïku est un poème japonais très court, qui permet en peu de mots de raconter un lieu, une action, une sensation. L’idée de cette semaine de création sera de mettre en son ces petites histoires à partir de matériaux récoltés dans la nature par les élèves, mais aussi apportés par Philippe Foch. Depuis 15 ans, son travail de percussionniste s’est développé notamment autour des végétaux, des pierres ou des métaux, en créant des pièces sonores spécifiques à ces matières. Après avoir récolté différentes matières et possibles instruments lors d’une sortie en extérieur, les élèves exploreront les nombreuses possibilités sonores offertes par celles-ci : jeu dans l’air ou sur un support (bois, métal, peaux, pierres sonnantes). Ils expérimenteront également le jeu en petits groupes et les notions de circulation, de jeu d’ensemble, de polyrythmie. Enfin, ils imagineront de courtes histoires et chercheront à les mettre en son via les différents objets qu’ils auront récoltés.

La semaine se terminera par une restitution au sein de l’école Berthelot (Montreuil).

– – – –
DU 6 AU 10 MARS 2023
Volume : 22h
Public : CE2 de l’école Berthelot, Montreuil
Intervenant : Philippe Foch
Lieu : Maison Populaire, 9 bis rue Dombasle, 93100 Montreuil

Avec le soutien de la ville de Montreuil, service Enfance-Éducation, dispositif « Classe Ville ».

PHILIPPE FOCH

« Mû par un désir vivace de rencontre et d’exploration, qui non seulement ne s’émousse pas mais semble au contraire s’aiguiser à mesure que le temps passe, Philippe Foch, batteur de formation, gravite depuis 30 ans à l’intérieur d’un territoire sonore intensément mouvant et, rétif à toute forme de routine ou de statuquo, ne cesse de remettre en jeu ses acquis et de réinventer son langage musical. Ce langage, dont un riche attirail percussif constitue le cœur battant, frappe d’emblée par sa tonicité rythmique et par sa vitalité organique : un langage ruminé longuement mais tout entier jaillissant dans l’ici et maintenant. »

Jérôme Provencal.

https://www.philippefoch.com/