du 16 septembre 2019 au 29 mai 2020

JOUER ENSEMBLE
Résidence territoriale d’artiste à l’école Voltaire
SOPHIE AGNEL

Sophie Agnel, musicienne montreuilloise et figure majeure des scènes expérimentales
et improvisées européennes, mènera une résidence de création et de recherche pédagogique sur le territoire de Montreuil et Bagnolet, son lieu de vie et de travail.
Elle propose à cinq artistes partenaires de la rejoindre pour partager avec elles différentes
étapes de son travail avec des élèves d’élémentaire, de secondaire, mais aussi avec des adultes habitants du territoire, usagers de centres sociaux ou usagers de centre de réadaptation professionnelle.

Tout au long de l’année, son fil conducteur sera l’improvisation comme processus créatif,
terrain de jeu, espace de rencontre et outil privilégié au travail pédagogique et social. L’improvisation sera utilisée dans le cadre musical mais elle sera également le lieu de réunion avec d’autres disciplines telles que la danse et l’art vidéo. Ces confrontations transforment et enrichissent l’écoute, la façon de jouer, d’appréhender les sons.

L’improvisation dite « libre », en s’affranchissant des injonctions d’harmonie et de rythme, permet à la personne non musicienne de se plonger dans une pratique artistique et expressive où le hasard, l’accident et l’erreur sont réappropriés, où les événements sont acceptés sans système normatif ou hiérarchique. Il ne s’agit pas de travailler une technique de l’improvisation mais plutôt expérimenter un « jouer ensemble » basé essentiellement sur l’écoute, la relation au corps, à l’énergie, sur le rapport à son propre instrument.

En privilégiant la recherche musicale libre sans filet, sans aucun apriori de langage musical,
les participants manifestent leurs curiosités, ont le sens de l’échange et du partage des
idées, des émotions, ont une attitude engagée, une tonicité corporelle, se concentrent, sont
réceptifs… Tout objet sonnant ou instrument de musique peut devenir pour chacun l’occasion d’une mise en jeu de son rapport au monde, une dynamique de la volonté et du hasard, du désir et de la réalité parfois résistante, et de la reconnaissance de la place de l’autre lorsqu’on joue à plusieurs (trouver sa place, prendre la parole au moment opportun, fusionner, entrer dans le jeu de l’autre, s’opposer, résister, stimuler…).

Cette résidence permettra aux participants de découvrir, expérimenter et approfondir
les pratiques expérimentales liées au son et à l’écoute, de la construction d’instruments au
concert en passant par la mise en mouvement et la vidéo. Il sera donné à chacun la possibilité de développer une pratique artistique et de la relier aux établissements culturels du territoire et d’Île-de-France.
Ainsi, six classes venues de différents établissements s’engageront dans des ateliers réguliers permettant un approfondissement des enjeux et un réel investissement personnel.
En parallèle un parcours culturel composé de spectacles, de visites d’expositions, de séances de cinéma, de rencontres et de temps d’initiation sera proposé au plus grand nombre.

Avec :
LIONEL PALUN, vidéaste
VIRGINIE GOUBAND, plasticienne et danseuse
JONATHAN SIMÉONI, musicien
FABRICE CHARLES / Fanfare de la touffe, musicien
JULIEN BANCILHON, musicien

Pratique artistique :
– improvisation et lutherie expérimentale
– improvisation musique et danse
– improvisation musique et vidéo
– fanfare improvisée

Publics :
– élèves de l’école élémentaire Voltaire à Montreuil (±200)
– élèves d’une seconde école montreuilloise (en cours)
– élèves du lycée Eugène Hénaff (24)
– public familial

Volume horaire : environ 120h d’intervention cumulées

SOPHIE AGNEL
https://www.sophieagnel.com/
Vit et travaille à Montreuil.
C’est munie d’une solide formation classique et après s’être un temps intéressée de près au jazz moderne, que Sophie Agnel, au tournant des années 90, s’est progressivement engagée sur les terrains mouvants et délicieusement incertains de l’improvisation libre. Retravaillant au prisme de la musique improvisée les techniques de piano préparé imaginées par John Cage dans le champ de la musique contemporaine, Sophie Agnel va s’appliquer alors à « introduire le prosaïsme du monde contemporain dans le ventre même du raffinement musical occidental » et transformer son instrument en une sorte de « prep-piano extensif » ou « piano étendu », posant ainsi les fondations d’un univers personnel radicalement matérialiste, tour à tour lyrique, abstrait et sensualiste.
Elle devient ainsi une figure majeure de la scène des musiques libres européennes et on a pu la voir aux côtés de Phil Minton, Fred Frith, Olivier Benoit, John Edwards, Joëlle Léandre, Thurston Moore, Daunik Lazro, Michael Watcher, Joke Lanz, Jérôme Noetinger, etc.
En 2014, elle rejoint l’Orchestre National de Jazz sous la direction d’Olivier Benoît pour 4 ans.
Elle a signé deux spectacles tout public : « Le Piano_Marteau », mettant en scène l’espace sonique par un subtil jeu de miroir ; « Double jeu » avec Lionel Palun qui explore la relation poétique du son et de l’image.
Attirée par la musique concrète et électro acoustique ainsi que par les phénomènes de spatialisation du son, Sophie Agnel a conçu avec l’aide GMEA et du luthier Laurent Paquier un instrument électro-acoustique expérimental, le “cordophone”, lui ouvrant encore de nouveaux horizons.

Parallèlement à son travail scénique, elle s’est toujours intéressée à la pédagogie et est toujours à la recherche d’espaces où elle peut transmettre son expérience de l’écoute et de l’improvisation.
Sous formes d’interventions régulières ou ponctuelles, elle est intervenue dans diverses écoles de musique (IACP, conservatoire de Moissac, Carmaux, école de jazz de Toulouse), aux Instants Chavirés à Montreuil, au CFMI de Lille, à la maison d’arrêt de Fresnes, à la Fondation Royaumont pour l’abbaye aux enfants, à l’hôpital de Ville Evrard, à l’école de musique de Bar le Duc, au festival Météo à Mulhouse, au festival Jazz à Cluny…

– – – –
Ce projet est organisé par les Instants Chavirés en partenariat avec l’école élémentaire Voltaire.
Il est co-financé par la DRAC Île-de-France (SDAT), la ville de Montreuil, les Instants Chavirés, l’école élémentaire Voltaire à Montreuil, le lycée Eugène Hénaff à Bagnolet.