du 04 octobre au 12 novembre 2017

LES CHANTS DU STYRÈNE


Vincent Ganivet – Ajutage,
2011 – 3 min 51 sec

LES CHANTS DU STYRÈNE
Un cycle de 5 programmes vidéo hebdomadaires proposé par VINCENT GANIVET & LAETITIA CHAUVIN, dans l’espace-vidéo de la brasserie Bouchoule.Dans, sur, contre, tout contre, précédant ou succédant, ignorant ou informant, ce cycle de films et vidéos offre des échappées spatio-temporelles à partir de l’oeuvre de Vincent Ganivet.Ce balayage oscille entre les deux extrêmes du spectre audiovisuel, entre high et low culture: films d’artistes historiques, séquences Youtube, films d’entreprise, extraits majeurs de la cinéphilie et vidéos empruntées à la Collection départementale de Seine-Saint-Denis. Assemblées suivant un algorithme sensible et fantaisiste, ces films et vidéos soulignent les multiples ressources que la pratique de l’artiste mobilise, aux confins de l’architecture, de l’ingénierie, de la maçonnerie et du Land art.
Chaque programme est diffusé en continu pendant l’exposition ATLAS & AXIS et est renouvelé tous les dimanches.
Entrée libre du mercredi au dimanche 15h-19h.EPISODE EN COURS

du 15 au 21 octobre
II – Comment ça tient ?

NANOUK L’ESQUIMAU & BUCKY FULLER & HANS-WALTER MüLLER & POLYORCÉTIE* & VOÛTES MEXICAINES & VAISSELLE*

*Vidéos de Vincent Ganivet
**Collection départementale d’art contemporain de Seine-Saint Denis.

Intitulé d’après l’ouvrage de Mario Salvadori ‘Comment ca tient’ ?1, dans lequel l’auteur décrit et commente les principes constructifs communs à tous les bâtiments, ce second épisode présente des films en lien avec des modes de construction novateurs et inhabituels, à mettre en parallèle avec les arches de Vincent Ganivet.
Igloo, voûtes ou dômes ont de tout temps été érigés par l’homme, bien que ces architectures requièrent une dextérité bien supérieure aux architectures orthogonales de type cabane à plan carré. Qu’elles soient construites selon un savoir-faire vernaculaire, tel que pratiqué par Nanouk l’Esquimau ou les macons mexicains par exemple, ou réinventées par des artistes-architectes-ingénieurs du XXe siècle – Buckminster Fuller ou Hans-Walter Müller, les maîtres en la matière — les voûtes exercent sur l’homme et sa perception de l’espace, une fascination voire, au risque d’un jeu de mot scabreux, un envoûtement.

L.CHAUVIN

1Mario Salvadori dans Comment ca tient ?, Éditions Parenthèses, Marseille.

EPISODE À VENIR

du 22 au 28 octobre
III – Fun House on progress
OLIVIER GROSSETÊTE & LE CNIT & JEAN-LUC GODARD & TRAVAIL À LA CHAINE*

du 29 octobre au 4 novembre
IV – Bigger than …
NANCY HOLT
& AJUTAGE* & LE HAVRE* & JAN KOPP** & NIEMEYER

du 5 au 12 novembre
V – Process d’atelier / Gestes industriels
ALAIN RESNAIS & ANDREÏ ROUBLEV & CHLOÉ DUGIT-GROS** & LA GRAVURE À LA CUILLÈRE* & GUILLAUME GOUEROU

+ SURPRISES

EPISODES PASSÉS

du 4 au 14 octobre
I – Pourquoi ça tombe ?
ERIK BULLOT** & CHRISTO & SABINE MASSENET** & STICK BOMBS & VIVIEN ROUBAUD & DOMINO CASCADE*

L’épisode 1 est intitulé « Pourquoi ça tombe? », d’après l’ouvrage de Mario Salvadori & Matthys Levy (1),
dans lequel les auteurs analysent tous les paramètres structurels et constructifs qui contribuent à la destruction des édifices. « Un bâtiment est concu lorsqu’il est dessiné, il naît au moment de sa construction, vit tant qu’il est debout, meurt de son grand âge ou d’un accident inattendu, et la mort accidentelle d’une construction est toujours due à la défaillance de sa structure (2). « 
Ce premier épisode du programme propose une entrée dans l’oeuvre de Vincent Ganivet par la porte des humbles : des chutes et des feux d’artifices – envers et endroit d’un même mouvement –, des ratages, des éboulements, et la curieuse pratique populaire du Stick Bomb, qui consiste à assembler en tension des bâtonnets de bois et à les relâcher comme une cascade de dominos.

(1) Mario Salvadori dans Comment ça tient ?, Éditions Parenthèses, Marseille, 2005. p. 15.
(2) ibid

________________________

Critique d’art et éditrice, LAETITIA CHAUVIN a co-dirigé la revue Code Magazine 2.0 de 2010 à 2015, et publie depuis juin 2016 le « fanzine de luxe » Pleased to meet you (éditions Semiose). Aux côtés d’artistes, elle participe à la conception d’oeuvres de commande publique et accompagne la réflexion de projets d’expositions. Diplômée en histoire de l’art et esthétique, elle rédige actuellement une thèse en esthétique sur les modes de production de la sculpture contemporaine.

________________________

Nancy Holt – Sun tunnels, 1978 26 min 39 sec Courtesy Electronic Arts Intermix


Alain Resnais – Le Chant du styrène, 1958 13 min 09 sec Courtesy Les Films de la Pléiade

 

horaires
ouverture des portes 15h - 19h |