mardi 05 février 2019

REFLEXIO 2019 ~1
Conférence
MARC NAMBLARD
18h30 à l’université Paris 8

MARC NAMBLARD
La pratique audio-naturaliste, entre art et science

© Jean-François Hamard

Pratique marginale en France, un peu plus répandue dans les pays anglo-saxons et nordiques, « l’audio-naturalisme » se consacre à l’observation et à la captation des phénomènes sonores naturels, qu’ils soient d’origine animale, végétale, climatique, géothermique, etc. Cette activité originale côtoie de nombreux champs d’exploration : scientifiques, techniques, mais aussi pédagogiques et artistiques. Née en Allemagne il y a plus d’un siècle (sur l’initiative d’un enfant de 8 ans !), développée par les Anglais, les Américains et les Scandinaves dans les années 1930 et 1950, la pratique audio-naturaliste connaît ces dernières années un nouveau souffle, grâce à la révolution numérique, mais aussi à l’esprit d’invention de certains de ses praticiens. Branche du « field recording » (enregistrement en extérieur), en plein essor à travers le monde, elle se caractérise notamment par son parti pris assez radical mais assumé qui consiste à s’écarter le plus possible des environnements très anthropisés pour se concentrer sur « l’expression sonore » de la nature sauvage, de plus en plus malmenée par les hommes, surtout depuis l’avènement du moteur à explosion.

Après des études en École d’Art, Marc Namblard vit et travaille, depuis la fin des années 2000, à la fois comme guide naturaliste, audio-naturaliste et artiste sonore, en Lorraine. Tout son travail est marqué par une double approche, à la fois naturaliste et musicale, rationnelle et intuitive. La très haute exigence de l’écriture sonore le dispute ainsi dans son œuvre à l’innovation et à la rigueur de l’observation naturaliste.
– – – –

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Cette conférence a lieu à l’Université Paris 8 (Salle A1-172)
2 rue de la Liberté 93526 Saint-Denis cedex, M° Saint-Denis Université (M13).
Réserver auprès de matthieu.saladin@univ-paris8.fr
– – – –
 
Cycle de conférences arts sonores et sound studies,

organisé par l’université Paris 8, les Instants Chavirés et Synesthésie – MMaintenant
dirigé par Matthieu Saladin
Février – Mai 2019

Toute propagation du son s’accompagne d’une réflexion acoustique, dès lors que l’onde sonore rencontre une surface qui en partie l’absorbe et en partie la réfléchit. Dérivant de ce principe, le cycle Reflexio propose une série de conférences où les paroles d’artistes, de musiciens et de chercheurs s’offrent à la réflexion partagée, dans des moments d’échange où les énoncés de chacun et chacune deviennent autant d’échos d’échos. De l’audio-naturalisme à l’occultisme sonore, en passant par l’écoute des ondes électromagnétiques, un théâtre de poche, la présence performative des actions éphémères et le détournement des instruments dans l’improvisation, ces conférences abordent quelques-unes des préoccupations qui animent, aujourd’hui, les pratiques et la recherche dans les arts sonores, les musiques expérimentales et les sound studies.

avec
05.02 : Marc Namblard, La pratique audio-naturaliste, entre art et science.
11.02 : Christina Kubisch, L’inaudible.
26.02 : Philippe Baudouin, Fréquences occultes. Une brève incursion dans les marges de la radio.
12.03 : Anne Le Troter, La bouche, c’est une poche.
09.04 : Esther Ferrer, Le son marque le temps.
07.05 : Seijiro Murayama, L’interface improvisateur-instrument.

 


horaires
ouverture des portes 18h30 |